Castle Rock :: 
FACE YOUR FEAR
 :: We lie best when we lie to ourselves :: welcome in a cursed town
Partagez | 
 

 Grow, tiny seed, you are gone to the tree.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 20

ft. : Kristen Stewart


MessageSujet: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Lun 11 Juin - 18:51

''Death is only an old door set in a garden wall."
Rain
Sharpe
28 ans
Dreamcatcher


LIEU DE NAISSANCE : Castle Rock NATIONALITÉ : Américaine - gueule torve et œillade braiseuse des exilés de Roanoke ÉTAT CIVIL : Célibâtarde. Conçue au hasard d'une beuverie où les vapeurs d’éthyles se fondent dans la breune purante si propre à l'Etat du Maine. ORIENTATION : Homosexuelle. Une petite case où tu enfonces à coup d'arc-en-ciel la haine et le dégoût de soi.  MÉTIER/ÉTUDE : La fuite à la sapidité de l'asphalte après l'averse. On te paie pour la traque et dans les meilleurs cas, tu refermes tes crocs sur les hères fugitives. FAMILLE : Jadis, il y avait des géniteurs - tu es à peu près sûre de ne pas avoir été chiée par le néant. Du sang, tu as dû en partager, à l'ombre dansante des flammes - frères et soeurs - tous raptés.  AVATAR : Kristen Stewart


We make up horrors to help us deal with the real ones.

TRAUMATISME(S)

Plic, ploc, tombe la pluie,
Mettons nous à l'abri ;
Plic, Ploc, tiens toi à moi,
Gare aux loups, ne me lâche pas ;
Plic, Ploc, les enfants perdus
Ne sont jamais revenus.


Tu te souviens des noms, de la senteur de mitraille, des angles écorchés de leur corps supplicié. Emery. Chips. Fifi poings d'acier. Elie. Elie.

Tu te souviens de leurs pupilles hypertrophiées par les affres de l'agonie, des mots chuchotés dans le creux de l'oreille afin de soulager leur chair trop lourde de douleur. Tout va bien. Ca ne fait pas mal. Un bisou. Là, tu vois... c'est fini...c'est fini.

Tu te souviens de la pluie. Grasse et chaude. Elle vous dégueulaient dessus pendant que CA chantait. Parfois elle devenait plomb et fer pour vous baptiser avec l'écarlate amical d'un ancien compagnon de mitard.

Tu te souviens du cliquetis régulier qui perçaient de lames vives la brume épaisse de ton oblivion pour y révéler la folie. Ce te crevait l'inconscience et les tympans comme un bruit blanc obstiné.

Tu te souviens du silence quand il ne resta plus que toi. Du soleil qui filtrait par la porte ouverte, laissant transparaître ça et là l'éclat nacré de l'os. Emery. Chips. Fifi Poings d'acier. Elie. Combien d'heures pour réunir leurs restes ? Pour leur permettre une dernière fois de goûter à la caresse du jour ?



There's blood in every backyard, inside every home.


Bâtarde. Tu n’as jamais humé les effluves paternelles. Y avait bien des gars qui reluquaient les loches de ta daronne. C’est pas comme si tu leur prêtais attention. Après tout,  vous n’aviez en commun que l’honneur d’un aller-simple par son vagin. Et ce n'était pas vraiment un exploit...Parce que bon, comme disait Bonbec, y'avait que le train qui lui était pas passé dessus.

Y’en a peut-être un qui a voulu s’accrocher un peu plus longtemps. Todd. Ted. T’aurait pu l’appeler papa. A la télé, y'aurait eu des fêtes d'anniversaire et des tours en Harley sous le soleil d'été. Depuis, t'as éclaté l'écran. Parce des bleus, et des côtes brisées, y'a jamais personne pour en parler.

Peter Pan. Tu ne les comptes plus les grossesses qui gonflaient le ventre maternel. C'était comme la pâte à pain qui levait dans le four. Sauf que ça consommait plus que ça ne rapportait.  Certains frangins avaient fini par passer – abruti par l’alcool et la colle qu’elle sniffait. Tu n'as jamais vu ta mère pleurer leur pauvre corps contrefait. Elle termine sa besogne comme une bête pour passer au suivant. Et y avait les restes. Ceux qui s'accrochaient : Les survivants. Tes enfants perdus. Une bande famélique de traîne-savates aux prunelles ardentes de famine et de misère.

Vacances. Tu peins ton grand-canyon à la fissure des trottoirs. Reprendre à l'asphalte le sang, le sable et la poussière et t'écharner à la brûlure du soleil. Griller sans rien attendre en retour le bruit blanc des voitures. Se tenir dans la clarté du jour et conjurer la nuit.

Onze minutes.  Un rêve : tu marches.
Peut-être depuis une éternité. Tu crois que c’est ta rue : lampadaires délayant en flaques huileuses et moribondes leur lumière glauque sur les trottoirs maculés de taches sombres, suspectes — comme les longs dimanches d’ennui ou le mur de briques rouges aux immenses affiches — voiles de vaisseaux fantômes aux bords rongés où s’exhibent en capitales leurs slogans passés, surexposés à la pluie, aux vents, peut-être au gel, à l’acidité crasse des passants. Soudain, un homme, ou une vague silhouette aux chaussures vertes. Il est petit, son visage sporadiquement éclairé — comme le battement immonde de ton cœur — par l’unique néon agonisant d’un bouge sordide. Il reste muet un instant puis te dit : « Onze » avant de disparaître. Onze minutes, une cigarette.


« Tu es un voyou. »Ca a claqué comme une balle sur le carrelage dégueulasse de la cuisine. « Il n’y a pas de mots pour désigner les gens de ta sorte ». Dis lui que tu es un couteau, une toupie, c’est ça, un couteau, forgé à la liqueur de ses déceptions, à la lie de ses illusions. Néant de personne, néant d'elle-même, rien que le gravier, silencieux sous tes semelles. Existe-il une miséricorde chez les pierres ? Ou bien se sont-elles tues ? À force de coups, à force de vexation. Ici, il n’existe que leur sévérité minérale. Prochain arrêt ?Bientôt. Marche, train, stop. Bientôt.Fin du monde dans douze kilomètres.

Nuées Prendre la fuite, c'est ce qu'on trouve de mieux pour ne pas exprimer l'exil : se laver de son passé, laisser couler le poids des jours et ne s'alourdir que de la feuille blanche. Faut pas laisser de pas dans la neige, tu comprends ? Tout recommencer...Non...Non. Pas vraiment. Juste s'affranchir. Jeter à bas ses pesanteurs, les cailloux dans nos poches. Ce sont les morceaux d'hier blanchis qui nous ancrent et nous retiennent : Les mensonges, les égratignures, et puis les cadavres que maman range soigneusement dans le congèle.

Averses. Les enfants qui se perdent un soir de pluie finissent par s'égarer dans la Ville. Labyrinthe ruineux où se mêlent le sang et le lourd ichor vomit par les astres. Infortunées sont les âmes qui s'y égarent pour y connaître l'annihilation. Maudites sont les Sirènes de l'Averse qui guettent les malheureux depuis les flaques huileuses des ruelles.

Tempête Au onzième jour, du onzième mois, de ta onzième année, tu pries sur les ossements des enfants perdus. "La main de l'Éternel fut sur moi, et l'Éternel me fit sortir en esprit, et me posa au milieu de la plaine ; et elle était remplie d'ossements. Il me fit passer auprès d'eux, tout autour ; et voici, ils étaient fort nombreux sur la face de la plaine; et voici, ils étaient très-secs. Et il me dit : "Fils d'homme, ces os revivront-ils ? " Et je dis: "Seigneur Éternel ! Tu le sais !" Et il me dit: "Prophétise sur ces os, et dis-leur : Os secs, écoutez la parole de l'Éternel !". Ainsi dit le Seigneur, l'Éternel, à ces os : "Voici, je fais venir en vous le souffle, et vous vivrez". "

Pas de souffle dans ta poitrine serrée. Pas de dieu. Pas de miracles. Juste la mort et le massacre. Car partout où tu poses ton regard tu ne trouves que du rouge. Sur tes mains, le sol, les murs et les os, sur ton visage et celui de tes frères. Rouge donc est le monde des hommes et personne ne viendra te sauver.


Faraday Si tu agis comme une proie, ils agiront comme des prédateurs. Tu as appris. Tenir une arme. Suivre la piste. Saisir le cerf et enfoncer tes crocs dans sa gorge palpitante. Mort ou vif. Une liste de prime, de trophée qui t'assure ton statut de chasseur. C'est ta cage de faraday. Si tu agis comme un chasseur, elles t'éviteront. Cela te suffit pour tenir ta promesse.

Oeil du Cyclone
La Cité te hante. Dans tes songes impies, tu parcours ses artères et ses déserts. Peut-être est-ce toi qui a aiguillonné ta proie vers le piège le plus sordide de ta connaissance. Peut-être est-ce elle qui cherche à te torturer ? Pas de répit pour ceux qui ne tiennent pas de promesses, pas de réponse mais une fin peut-être ?

Pseudo : Liebkraft - Pays : Paris - Inventé/Pré-lien : Inventé - Où avez-vous connu le forum? : Bazzart - Commentaires :     
They live inside of us, and sometimes, they win”




The end. You wish.


Dernière édition par Rain Sharpe le Mar 19 Juin - 6:35, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 130

ft. : KJ Apa


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Lun 11 Juin - 19:18

KStew, ça faisait longtemps que je l'avais pas vu!
Bienvenue à toi!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 45

ft. : Elodie Yung


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Lun 11 Juin - 19:19

Bienvenue par ici !
Ton personnage promet, dis-moi.
Courage pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 126

ft. : Luke Mitchell


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Lun 11 Juin - 19:45

J'ai bien hâte d'en lire plus dis donc
Bienvenue sur le forum!


Dernière édition par Jakob Byrne le Mar 12 Juin - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 325

ft. : Elizabeth Olsen


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Lun 11 Juin - 19:52

Bienvenue à toi, j'aime le choix du prénom courage pour la fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 20

ft. : Kristen Stewart


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Mar 12 Juin - 5:18

@Rox : Je la déterre de temps en temps, c'est bon pour son teint !

@ Bonnie & Jacob : Merci à vous deux les loulous !

@ Logan : Ahaha je suis ravie qu'il te plaise. Je dois avouer que je ne suis pas très satisfaite de l'alliance du prénom et du patronyme. Toutefois, c'est agressif à souhait. C'est ce qu'il faut donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 61

ft. : Harry Lloyd


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Mar 12 Juin - 5:57

Bienvenue jeune fille, puis-je vous proposer un verre pour décompresser? Vous semblez en avoir besoin Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 20

ft. : Kristen Stewart


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Mar 12 Juin - 6:09

Mon chère Lawrence, ce sera avec plaisir non dissimulé que j'irriguerai le gosier en votre compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 72

ft. : Jamie Dornan


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Mar 12 Juin - 6:26

Kristen ! Et le métier en plus de ça !

Bienvenue par ici, ton personnage promet grave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 20

ft. : Kristen Stewart


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Mar 12 Juin - 6:29

Ahaha merci beaucoup ! J'espère ne pas te décevoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 47

ft. : Jack Falahee


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Mar 12 Juin - 8:15

bienvenue à toi, belle kristen I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 141

ft. : Alicia Vikander


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Mer 13 Juin - 14:33

Bienvenue par ici bon courage pour le reste de la fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 68

ft. : Jack Falahee


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Mer 13 Juin - 17:02

J’aime beaucoup ton style!
Bienvenue et courage avec ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 113

ft. : Rain Coat


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Sam 16 Juin - 10:05

Hello @Rain Sharpe What a Face
Le délai pour ta fiche se terminera dans 2 jours, alors n'hésites pas à demander si tu crois avoir besoin de temps supplémentaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 20

ft. : Kristen Stewart


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Lun 18 Juin - 14:59

Je risque d'avoir besoin d'encore un peu de temps ! Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 32

ft. : ben barnes


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Lun 18 Juin - 17:36

Bienvenue avec BEAUCOUP de retard
J'aime déjà énormément ta fiche et j'ai hâte de la voir terminée !!
Nan mais cette plume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 20

ft. : Kristen Stewart


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Lun 18 Juin - 17:40

Merci à toi ! J'espère avoir terminé ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 113

ft. : Rain Coat


MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   Lun 18 Juin - 18:53

Welcome to Castle Rock. May you ends well...



Tu es désormais validé! Tu peux donc aller découvrir le forum, si ce n'est pas déjà fait. Pour aider voici quelques liens rapides à visiter; pour commencer, tu peux dès maintenant recenser le métier de ton personnage. Tu pourras ensuite aller poster une fiche de liens pour trouver des connaissances à ton personnage. Si tu as déjà des idées en tête, tu peux également créer des pré-liens. Pour te lancer dans le rp, n'hésite pas à utiliser la recherche de RP. Une autre petite astuce pour trouver des liens; nous t'invitons à créer un téléphone à ton personnage, afin de pouvoir utiliser la rubrique petites annonces du Castle Rock Call.

En cas de question, n'hésites pas à communiquer avec l'administration. Bonne chance!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Grow, tiny seed, you are gone to the tree.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Grow, tiny seed, you are gone to the tree.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Great men are not born great, they grow great . . .
» hwang sline ▬ I can grow and become your hero
» Never Grow Up
» STEVEN + Ready to grow young again
» You grow, you grow like tornado. { Luce & William [X]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-