Castle Rock :: 
FACE YOUR FEAR
 :: We lie best when we lie to ourselves :: welcome in a cursed town
Partagez | 
 

 Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar


Messages : 47

ft. : Max Irons


MessageSujet: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:30

''Monsters are real. Ghosts are too.
Gabriel
Marshall
29 ans
Bag of Bones


LIEU DE NAISSANCE : Castle Rock et il y mourra surement. - NATIONALITÉ : Américain pur souche, digne d'un cliché, amoureux des armes, du football américain et des hamburgers. - ÉTAT CIVIL : Célibataire parce que l'attachement ça n'a jamais été son truc. Il est trop désinvolte pour ça, trop nonchalant pour faire des efforts et s'impliquer vraiment. Sa liberté est trop agréable pour qu'il cherche à se compliquer la vie. - ORIENTATION : Bisexuel totalement assumé, les poings faciles lorsqu'on ose le traiter de pédale. - MÉTIER/ÉTUDE : Sergent de police, mais qui participe allègrement aux petits trafics de sa bande d'amis d'enfance. Le fond est bon mais la forme est douteuse. FAMILLE : Il ne lui reste que son vieux père, aigri, râleur et raciste, en phase terminale d'un cancer du poumon. - AVATAR : Max Irons


We make up horrors to help us deal with the real ones.

TRAUMATISME(S)

Rest in peace, brother
Il se souvient encore de ce jour où il revenait tout juste d’un entrainement de football américain, lorsqu’on sonna à la porte. Il se souvient encore, des militaires décorés, beaux et propres, qui ont demandé à voir son père, pour lui tendre un drapeau du pays, plié en quatre. Son vieux père n’a pas flanché, mais lui, il s’est immédiatement isolé dans sa chambre, pour se laisser aller à sa peine. Son frère était son héros, depuis toujours. Il a toujours admiré sa force, sa réussite, sa jugeote, aussi. Le meilleur élément des Marshall, bien loin devant son idiot de petit frère, délinquant notoire. Ce jour là, ce quatre juin 2010, est gravé d’une pierre blanche dans son cœur et chaque année, il se rend sur sa tombe, ingurgitant une bonne demi bouteille de whisky, trinquant avec le fantôme de feu son ainé, lui racontant sa vie, ses lubies et ses idéaux.

Broken ribs
C’est lors d’un échange d’affaire, avec un autre petit gang du coin, que Gabriel est sorti de ses gonds suite à la mauvaise réflexion du leader du groupe d’en face. Si violement qu’il s’est littéralement jeté sur lui pour lui casser la gueule, chose qu’il a parfaitement réussi, de quelques coups, avant que les deux hommes soient séparés. Sauf que le type en question ne s’est pas arrêté là. Pour faire payer son impudence à Gabriel, lui et deux de ses types l’ont capturé à la sortie d’un entrainement de football, pour le tabasser. Le tabasser si violemment que ce jour là, Gabriel a bien pensé crever au fond d’une ruelle, si une âme charitable, un commerçant du coin, ne lui avait pas porté secours. Ce moment, cette sensation de partir, de couler sous une douleur trop forte, il ne l’oubliera jamais. Le chef de gang en question, il l’a d’ailleurs fait arrêté peu de temps après son arrivée dans les forces de polices. Une douce vengeance, qu’il savoure encore, même s’il lui arrive de cauchemarder de ce sale moment qui lui laisse encore un gout métallique dans la bouche, celui du sang.



There's blood in every backyard, inside every home.


I. Famille très modeste, aux multiples déboires. Un père ancien militaire à la retraite, qui ne jure que par la guerre, les conflits, les armes et à feu et un racisme prononcé. Une mère qui décède alors qu’il est âgé de dix-sept ans, d’un cancer du pancréas, simplement parce qu’au delà d’un stade avancé de la maladie, son père n’a pas les moyens de payer les soins. Dure réalité du rêve américain. Un grand frère qui lui, fait la fierté de son paternel, s’engageant dans l’armée dés ses dix-neuf ans, décoré pour son courage et sa bravoure, mais qui laissera sa vie sur le terrain, lors d’une opération qui tournera mal, mais dont Gabriel n'obtiendra jamais les détails. Aujourd’hui, il s’occupe de son vieux père, en partie sénile, crachant sur tout et tout le monde, même son fils restant. N'ayant jamais été proche de lui et ne commencera certainement pas à l’être aujourd’hui, alors que, il regarde peu à peu son paternel se rapprocher de la tombe, non sans une certaine satisfaction.

II. Au lycée, Gabriel était le petit caïd populaire. Le quaterback de l’équipe de football américain, plutôt mignon, bien bâti, forte tête et grande gueule. Malgré le fait que sa famille n’avait guère de moyen, il a su s’imposer autrement. Avec ses trois acolytes et amis d’enfance, il a été la terreur du lycée, n’hésitant pas à profiter allègrement de son statut et de sa popularité pour faire les pires crasses à ceux qu’il était facile de terroriser. Cette détestable tendance n’est guère passée avec le temps, puisqu’aujourd’hui, il n’hésite pas à se servir de son statut de flic pour régler allègrement quelques comptes. Gabriel, c’est celui dont on veut détruire le sourire condescendant et satisfait, qu’il affiche la plupart du temps, sur sa gueule de petit con.

III. Il a dix neuf ans lorsque, accompagné de son frère, il a la chance d’aller à Londres, puisqu’Abraham, son ainé, participe à un programme d’échange avec l’armée anglaise. Il se découvrira une réelle fascination pour cette ville, bien que cela sera la seule et unique fois qu’il aura la chance d’y aller. Mais surtout, c’est durant ce séjour là, qu’il aura sa première expérience masculine, lui si curieux depuis toujours. Lawrence, du même âge que lui, une parfaite attitude de gentleman, un air studieux et surtout, l’utilisation de mots que Gabriel ne connaît même pas. Les deux discuteront de leurs cultures différentes et de leurs vies, autour de plusieurs bières jusqu’à ce qu’en le raccompagnant chez lui, Gabriel soit pris d’un élan de témérité et l’embrasse. Geste regretté d’abord, que Lawrence lui rendra et s’en suivra une nuit à deux. Un peu maladroite, un peu hésitante et pourtant passionné. Gabriel n’a jamais oublié ce moment, aussi, quel ne fût pas le choc en voyant Lawrence, ce Lawrence là, débarquer à Castel Rock pour y faire sa vie. Malgré les années et le visage vieilli, il n’en demeurait pas moins le même que dans ses souvenirs étiolés.

IV. Depuis qu’il a pu le rencontrer et être en âge de ressentir une quelconque attirance, Gabriel a été profondément troublé par le meilleur ami de son ainé, Rosario. Une belle gueule, un air désinvolte et une assurance qui ne l’ont pas laissé de marbre. À vrai dire, en grandissant, Gaby a toujours tenté d’attirer l’attention sur lui, comme un besoin d’être vu, notamment de Rosario. Sauf que le chemin qu’il choisira, sera celui de la petite délinquance, des conneries à foison. Ce n’est que depuis quelques années que Rosario connaît la vérité sur cette attirance là et qu’à la suite des diverses révélations, les deux hommes en viendront même à coucher ensembles, brisant des années de secrets et de distance. Aujourd’hui, ils se côtoient davantage, s’abandonne parfois dans les bras l’un de l’autre, bien qu’il ne soit nullement question de relation ou d’exclusivité, chacun étant trop indépendant pour ça. Là où Rosario aurait voulu veiller sur Gabriel, en hommage à Abraham, c’est plutôt le jeune flic qui se retrouve dans le rôle du protecteur de l’homme brisé et décadent. Une drôle de dynamique.

V.Il aurait dû faire de grandes études, Gabriel. Du moins, grâce à son talent pour le football américain, il avait réussi, à sa plus grande surprise, à décrocher une bourse d’études. Il aurait pu aller loin, sortir de ce trou à rat, mais ses conneries sont venues ternir le tableau. Trop de problèmes de comportement, trop de renvoies, trop de conneries, trop de garde à vue. Trop d’éléments perturbateurs sur un dossier prometteur, qui ont totalement grillé ses chances de réussite. Mais il ne s’en est pas avoué vaincu. Pour se racheter d’années à foutre le bordel, il a décidé de rejoindre les rangs de la police. Gagner en discipline et en reconnaissance, endormir les méfiances sur ses petits trafics, mais continuer de s’enrichir à côté. Il lui arrive même de marchander avec divers délinquants, petites frappes, pour leurs proposer de participer à des combats clandestins qu’il organise, ou encore, de déposer un « paquet » pour lui, comme de revendre un peu de drogue, pour le compte d’un de ses petits copains. Il ne cherche pas à juste ternir la loi, il est simplement foutrement égoïste et ne voit en ces trafics là, qu’un énième moyen de s’enrichir. Alors qu’à côté de ça, il est bien décidé à enfermer pour de bons les meurtriers et autres salopards de compétition.

VI. Comme si son dynamisme naturel n’est pas suffisant, Gabriel a développé une addiction pour les boissons énergisantes, en plus d’une consommation prononcée d’alcool, essentiellement de bière et de whisky. Il est une boule d’énergie avec sans cesse un besoin de se dépenser et de faire quelque chose. La paperasse au poste est son pire fléau et il s’arrange toujours pour y échapper. Impatient, attendre assit sur une chaise est un calvaire pour celui qui tapera du bien ou des doigts sur les accoudoirs du fauteuil. Insupportable pour toute personne en quête de quiétude.

VII. Bagarreur. Gabriel a toujours eu le poing facile, lorsqu’on le provoque ou lui manque de respect, d’autant plus lorsque le sujet de ces dites moqueries est sa sexualité. La moindre provocation est sujette à se foutre sur la gueule, flic ou pas flic. Ses arrestations sont d’ailleurs souvent musclées, lorsque l’incriminé se montre récalcitrant et bien décidé à le faire sortir de ses gonds. Sang-chaud, il n’hésite pas à répliquer avec violence. Sa prédisposition à la bagarre, en tout temps, lui a d’ailleurs valut une gifle mémorable de la part de Lawrence, alors qu’il venait de démarrer une bagarre dans la salle principale du pub, suite à une mauvaise réflexion d’un client. Mais bien que depuis, il se tienne à carreaux (la plupart du temps), lorsqu’il est au Werewolf, ce n’est pas le cas ailleurs.

VIII. The Ravens. Le nom de son petit gang, composé de lui même et de trois amis d’enfance en qui il a toute confiance. Sur leur biceps droit, le même tatouage, un corbeau, en signe manifeste de leur appartenance à une même entité. Lorsque certains ont évoqué l’étrangeté de ce tatouage, qu’il partage avec des racailles, voir petites frappes notoires, il a évoqué le passé. Un passé lointain où tous savent qu’il était une mauvaise graine, avant de se ranger dans les rangs de la police. Même si sa sagesse n’est que feinte, en rien pleinement réelle. Avec ses trois acolytes, ils organisent des combats de rue, des paris illégaux, quelques cambriolages. Du moins, ce sont là les activités auxquelles il participe pleinement. À côté de ça, un des membres du groupe fait aussi dans le trafic de drogue. Rien d’énorme, rien de trop développer, juste un peu de deal, via lui ou quelques petits jeunes en mal d’argent de poche. Gabriel a les mains sales, même si dans le fond, il cherche à coffrer les gros poissons, mais s’enrichir reste plus important.

IX. Gabriel a pris depuis son adolescence, la fâcheuse tendance de fumer. Il ne fume pas à outrance, mais ne peut pas se passer de quelques cigarettes durant la journée. Dépend ensuite du fait qu’il soit ou non occupé. Un brin d’ennuie le fait forcément fumer, dans un besoin viscéral de s’occuper les mains. Le soir aussi, moins le matin. Ce qui est certains, c’est qu’il s’empoisonne, prenant le même chemin que son vieux père, actuellement en train de sombrer d’un cancer du poumon. Mais il n’est pas prêt à se remettre en question. Gabriel, c’est la tête brulée par excellence, une Marlboro calée entre ses lèvres.

X. Gabriel conduit comme un dégénéré étant de ce fait très efficace lors des quelques courses poursuites où il a été impliqué. La plupart des policiers du poste refuse catégoriquement de monter en voiture avec lui lorsqu’il prend le volant. Mais au delà de sa conduite sportive, il conduit particulièrement bien, étant passionné par cette discipline. Sauf qu’il faut réussir à passer outre les sensations trop fortes que procure ses accélérations, virages serrés ou encore drift dans un rond point ou une intersection. Le pire, c’est que lorsqu’il se lance au volant, il n’est que sourire et rire nerveux, prenant totalement son pied. Pour le plus grand déplaisir de ceux qu’il transporte.



Pseudo :    - Pays : Fr - Inventé/Pré-lien : Inventey en magouillant avec @Lazare Wilkins - Où avez-vous connu le forum? :  What a Face  - Commentaires : Fromage  
They live inside of us, and sometimes, they win”


Dernière édition par Gabriel Marshall le Mar 19 Juin - 15:51, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 148

ft. : Harry Lloyd


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:34

Bonjour toi, tu connais déjà ma main droite What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 47

ft. : Max Irons


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:34

Oué, ce n'était pas une très bonne rencontre, d'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 148

ft. : Harry Lloyd


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:35

Mais depuis, tu es poli What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 47

ft. : Max Irons


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:36

Presque
Oui monsieur !
Enfin, juste dans ton pub, et encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 703

ft. : Elizabeth Olsen


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:38

Re bienvenue je vois que les forces de l'ordre son en train de grossir de plus en plus What a Face (prenons le pouvoir Arrow)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 206

ft. : dylan o'brien


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:39

Rebienvenue toi
Hâte de lire la suite, je vais t'apprendre à faire du chantage à tes supérieurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 47

ft. : Max Irons


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:41

@Logan Marsh Toutafé ! What a Face
Ne nous laissons pas faire !

@Silas Hayes Même pas tu m'accueilles avec mon terrible charmant partenaire
Je ne vois pas de quoi tu parles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 314

ft. : Tom Holland


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:41

Re bienvenue !!!
Les force de l'ordre sont partout, ça ne va pas plaire à certain ça Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Bon courage pour la suite de ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 71

ft. : Jack Falahee


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:53

rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 47

ft. : Max Irons


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 13:57

@FINNEGAN O'MALLEY Ah ça c'est sur héhé ! What a Face
Merci beaucoup !

@Aaron Winchester Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 14:06

Re bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 271

ft. : Luke Mitchell


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 14:11

Après tous les psychopathes qui sont débarqués, un peu de police ça fera pas de mal en effet
Bien que Jakob ne soit absolument pas d'accord avec cette affirmation
Re-bienvenue à toi! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 325

ft. : KJ Apa


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 14:16

Il a l'air d'être une sale bête celui-ci Suspect
Re à toi avec ce perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 47

ft. : Max Irons


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 14:24

@Malcolm Hayes Merci sexy !

@Jakob Byrne C'est pour équilibrer les rangs ! Mais oué, il me semble que Jakob est beaucoup moins d'accord avec cette arrivée en masse
Merci en tout cas !

@Rox Martell Un petit con, surtout
Beaucoup moins vilain que le premier
Et merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 409

ft. : Alicia Vikander


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 16:20

Re Bienvenue dans ce cas! Avec Max les trafics illégaux c'est mal voyons XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 43

ft. : Chris Wood


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Lun 18 Juin - 19:16

Re bienvenue!!!
Courage avec la fin de la fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 20

ft. : Katherine McNamara


MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   Mar 19 Juin - 6:21

Re bienvenue !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Qui a crée ces monstres? Les gnbistes/ lavalas ou les deux !
» modification de certain monstres
» Bouche à oreille - Participez à populariser le projet
» Tour des âmes=> monstres
» voili mes monstres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-