Castle Rock :: death is the limit :: Around Castle Rock :: Dark Score Lake
Partagez | 
 

 Intrigue commune ┼ No exit from darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Castle Rock
Don't be afraid of the dark
http://castlerock.forumactif.com


Messages : 346

ft. : Castle Rock


MessageSujet: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Ven 6 Juil - 16:14

No exit from darkness



Si vous participez à cette 2e intrigue, c'est que vous êtes prêt à assumer les conséquences qu'elle pourrait avoir sur la vie de vos personnages. Aucun personnage joué ne sera tué, évidemment, mais nous ne garantissons pas leur état d'esprit quand ils en ressortiront. Personne ne revient indemne de l'Enfer, pas même les monstres.

Des animaux retrouvés mort ici et là, dans les villes, le long des routes. Des symboles gravés contre des arbres ou contre les murs de certains bâtiments. Un murmure remontant parfois durant les nuits sombres, de gens qui entendent, de gens qui craignent. Des détracteurs comme des admirateurs. Un berger noir qui appelle à sa suite, qui réussit malheureusement à trouver des brebis parmi les esprits tourmentés en quête de vérité, en quête d'une raison à leur existence. Nombreux les savaient là, rampant dans l'ombre de la forêt, mais personne ne parlait, personne ne veut avoir de comptes à rendre avec le Diable, encore moins avec ses serviteurs.

Lieu : Quelque part dans une forêt entre Castle Rock et Dark Score Lake, loin des yeux de la civilisation.  
Victime : Vous tous, si vous décidez d'y participer.  
Mise en situation : Chaque personnage participant à l'intrigue devra tenir compte de cette situation de départ : Il ou elle était à l'extérieur à la tombée de la nuit, arpentant une rue de Castle Rock, peu importe la raison ou dans quel état votre personnage se trouvait. L'électricité de la ville coupe tout à coup et les rues sont plongées dans le noir total. Il ne voit pas cette ombre se glisser derrière lui, une aiguille vient se planter dans sa nuque, drogué pour ne pas qu'il puisse se défendre, il sombre dans l'inconscience.
Le réveil : Ils se réveilleront quelques heures plus tard, ensemble et prisonnier d'une cage faite de broches et de bois, bancale, mais solide. (Leur état est libre à vous, ils peuvent avoir été blessé ou non dans le processus.) Autour d'eux, des torches qui éclairent la nuit, une allée parsemée de fleur, un autel de bois. Des hommes, des femmes, les visages dissimulés derrière des masques d'animaux. Tout indique une cérémonie à venir. Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre la nature satanique du décorum. Ce que vous ignorez, c'est pourquoi vous êtes là. Ce qu'ils vous ont fait durant votre inconscience. Si vous êtes destiné à ce sacrifice macabre ou simplement à être les yeux pour en témoigner.

Autres informations/indices : Au centre de la cage se trouve un crâne de cerf, entouré d'un collier fait de branchage et de ronce piquant. Dans un coin, un sceau avec de l'eau, qui donne l'impression d'être peu fraîche. Si vous glissez une main contre votre front, vous pourrez y sentir la tâche presque séchée d'un liquide rougeâtre, du sang que vous reconnaîtrez bien vite à l'odeur.

_________________________

Tout le monde est libre de participer à l'event. On vous rassure encore une fois, votre personnage n'y laissera pas sa peau. S'il y a des morts, ce seront des PNJ. Il y a trois façons possible pour cette situation de se terminer, le MJ en décidera selon la capacité de vos personnages à faire face à tout ça. Vous serez tous coincé dans la même cage, comme vous l'aurez comprit, ce sera une belle occasion pour tisser ou détisser des liens.

Pas d'ordre de passage, favorisez les réponses courtes! Selon l'évolution, le MJ fera des interventions.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 55

ft. : Scarlett Johansson


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Sam 7 Juil - 8:28

Je suis dans la merde, là.
Intrigue
••••

En patrouille et seule, comme d'habitude, Katherine avait un peu du mal à se faire un coéquipier dans la police. La jeune rousse aimait se la jouer solo, un peu comme Axel Foley dans le flic de Beverly Hill, mais bon, parfois, ça n'avait pas ses avantages. Dans le South Side, la rousse avait entendu de drôle de rumeur et elle allait jeter un oeil si ce n'était pas du fake afin de se trouver intéressant. En cette soirée, il faisait déjà nuit, mais ça ne faisait pas peur à la rouquine ayant prévenu de sa destination à ses collègues. Bien sûr, ils avaient rigolé de la situation et honnêtement, Kate en aurait fait autant sauf que, la ville s'était plongé dans les ténèbres. L'obscurité totale, un problème à la centrale ? Elle en avait aucune idée, mais cela lui paraissait un peu louche quand même surtout qu'il n'y avait pas d'orage. En soi, il avait dû avoir un accident quelque part et le service d'électricité devait s'en charger, il fallait être prudent. Une lampe torche afin de voir en face d'elle. La policière ne voit rien d'intéressant sur son chemin, mais soudain, elle tombe au sol, inconsciente sans même savoir ce qui lui était arrivé.

Le réveil est difficile, Katherine semble avoir mal à la tête comme si elle avait pris un sacré cuit, mais elle se sentait bizarre d'un coup. Avait-elle été drogué ? La rousse n'en savait rien du tout, c'était flou. En effet, Kate ne savait pas ce qui s'est passé, elle patrouillait tranquillement dans South Side afin de voir qu'une rumeur sur des comportements suspects était vraie. Malheureusement, il semblerait qu'elle ne pourrait pas confirmer cela. Regardant bien autour d'elle avec un peu de mal, elle aperçoit des individus, leur tête lui disait quelque chose. Étant flic dans Castle Rock, elle a vu pas mal de visages en deux années donc elle pouvait en reconnaître certains. Mais ce qui l'inquiétait le plus, c'était de s'être retrouvé dans une cage faite de broches et de bois, le touchant, ça semblait solide et difficile de s'en réchapper sans se blesser. La rousse ne retrouve plus son arme de service ni même sa radio pour communiquer avec ses collègues. Un kidnapping, là, elle était mal barrée. À l'extérieur de la cage, elle pouvait voir des torches qui illuminent les lieux ainsi qu'un chemin parsemé de fleurs qui mène vers un autel en bois. Or, ce n'est pas cela qui l'inquiète, mais les individus masqués et d'un comportement étrange, elle était aux prises avec une secte ? Difficile de ne pas le remarquer au vu de certains indices.

Étrangement, elle ne se sent pas trop bizarre hormis la drogue, elle pense que ces types ne lui ont rien fait de plus. Paniqué dans un tel moment, ça serait stupide et digne d'être un personnage stupide dans un film d'horreur, en plus de cela, elle est policière alors autant montrer l'exemple. Une secte satanique, rien qu'à voir la décoration et les clichés qu'il y avait, c'était reconnaissable. Cependant, pourquoi était-elle ? Un sacrifice ? Là, elle pourrait commencer à flipper . Ou témoin de leur rituel ? Kate pourrait être traumatisée et impuissante si elle est incapable de sauver une vie. Dure comme elle est, la rousse est loin d'être insensible à tout cela. Regardant un mieux à l'intérieur de la cage, elle y voit un crâne de cerf bien décoré et d'un autre, un seau rempli, mais à quoi pouvait-il bien servir ? Soudain, quelque chose la dérange sur son visage et en voyant celui des autres, elle touche son front. De la peinture ? Non, en sentant l'odeur, c'était sang. Bordel, on lui avait peint la figure avec du sang. Ils sont timbrés ces types. Kate est en colère, mais à la fois, inquiète pour l'avenir des prisonniers et du sien. Elle les regarde et tente de prendre la parole.

« Bon...Y-a-t-il un blessé parmi vous ? Et ne cédez pas à la panique, s'il vous plaît. » Dit-elle en essayant de faire de son mieux pour que personne ne perte la tête tout de suite. Mais elle était tout de même inquiète et il fallait tout de même qu'elle se montre forte au vu de son statut d'inspecteur de police. « Le mieux à faire pour l'instant, c'est de ne pas perdre son sang-froid, ça leur ferait plaisir si on cède à la panique ou ils risquent de se montrer violent. Je suis policière, je ferai de mon mieux pour vous protéger, c'est mon boulot. » Ce n'était pas une situation agréable ni facile à gérer, mais Kate avait peur que la suite devienne moins sympa pour eux surtout si il y a des gens qui deviennent des sacrifices pour leur stupide secte. Il fallait trouver une solution pour s'en sortir, mais quoi ? Sans radio, difficile d'appeler du renfort et même, dans une forêt, difficile de se localiser ou d'avoir du réseau. Elle n'avait pas son arme, impossible de se défendre. C'était la merde.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 271

ft. : Luke Mitchell


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Sam 7 Juil - 10:31

NO EXIT FROM DARKNESS

Intrigue  

Le noir n'était pas vraiment un problème pour lui, d'aussi loin qu'il pouvait se souvenir, il n'avait jamais souffert de cette peur. Ainsi, quand les lumières de la rue et des bâtiments environnant s'éteignirent toutes d'un coup, la seule réaction de Jake fut celle de s'immobilier, quelques secondes, attendant de voir si la lumière allait revenir. Il leva bien les yeux vers le ciel, par réflexe de se demander si ce n'était pas lié à la météo, mais l'air était d'un calme plat et pour une fois, il ne pleuvait même pas. C'était peut-être l'œuvre d'un chauffard qui venait de percuter un poteau électrique, ou un incompétent qui avait fait disjoncter quelque chose, quelque part. Il ne s'interrogea pas bien longtemps, il avait plutôt hâte de rentrer, aller s'effondrer dans son lit et cuver son alcool. Pourtant, il aurait peut-être mieux valu qu'il se sente menacé par cette absence de luminosité, dans un tel cas, il aurait peut-être vu cette ombre se glisser derrière lui et aurait peut-être eu le temps de réagir avant que cette aiguille ne se plante dans sa peau. Ce fut d'ailleurs la dernière chose qu'il eut le loisir de sentir, ça et l'impression de s'écrouler, de sentir une poigne l'agripper, puis, plus rien.

Quand son esprit daigna bien s'autoriser à fonctionner de nouveau, il ne sait combien de temps après, son premier réflexe fut de penser qu'il venait de se faire piéger, qu'on l'avait finalement retrouvé et qu'on allait le tuer lentement et douloureusement pour sa trahison. Une sombre perspective puisque mourir ne faisait pas partie de ses plans, même s'il en était parfois le premier surprit puisqu'il aurait bien des raisons de le vouloir. Il n'avait toujours pas réussit à rouvrir les yeux, il s'égarait dans son état de semi-conscience, revenant lentement à la réalité quand, sous ses doigts, il sentit de la terre, de l'herbe. Pourquoi diable on l'amènerait dans la cambrousse? Ce n'était pas comme ça qu'on faisait à Detroit, les exécutions se faisaient généralement dans de vieux entrepôts ou des bâtiments désertés, pas dans la nature. Et si ça n'avait rien à voir avec Detroit? Comme une gifle, cette pensée le tira aussitôt de son état végétatif alors qu'il ouvrit les yeux, se redressant rapidement, un peu trop rapidement même s'il en jugea à sa vision qui se brouilla et à l'impression qu'il eut de voir le paysage valser. Qui étaient les bâtards qui avaient osé l'enlever et l'enfermer dans...une cage? Jakob plissa les yeux, tournant son regard vers la seule source de lumière disponible, des torches enflammées qui illuminaient un décorum de mauvais augure. À coup sûr, ça n'annonçait rien d'autre que des emmerdes. « C'est quoi ce putain de bordel?» Qu'ils souffla à voix basse, tout en tendant la main pour tirer légèrement sur le grillage qui semblait malheureusement bien tenir. Ceci dit, si c'était bien un enlèvement, ils avaient très mal choisit leur victime, Jake n'allait certainement pas se laisser charcuter sans dire un mot. Des cinglés, il en avait vu plus que pas assez dans sa vie, ce n'était pas aujourd'hui qu'on allait lui faire la peau. Ce fut finalement la voix d'une femme qui lui fit prendre conscience qu'il n'était pas seul dans ce guêpier, d'ailleurs il ne lui suffit que d'un regard pour vite constater qu'ils étaient nombreux, prisonniers de cette cage. La femme se déclara rapidement comme étant un poulet et ça ne fit que redoubler l'emmerdement de Jakob. Il ne manquait plus que ça, coincé avec un flic. Il n'y avait rien de pire, il n'y avait rien de pire que des putains de flics pour faire dérailler une situation délicate. Mauvais, il tourna plutôt son attention sur les autres, tentant de voir malgré la noirceur s'il ne reconnaissait pas quelqu'un. Il espérait bien que non, ce genre de situation était toujours plus facile à gérer quand on ne faisait face qu'à des étrangers. Les dilemmes moraux s'en trouvaient toujours très simplifiés.  
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 703

ft. : Elizabeth Olsen


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Sam 7 Juil - 11:29

intrigue commune

NO EXIT FROM DARKNESS


C'est en direction de chez son père que Logan roulait à bord de sa voiture. Elle avait une fois de plus terminée le boulot très tard et sa petite l'attendait chez son papy où elle avait sans aucun doute été bien gâtée. Elle préférait ne pas utiliser son propre père comme babysitter, mais il acceptait parfois lorsqu'il s'ennuyait de sa petite fille. Il aimait lui apprendre à pêcher et à nourrir les oiseaux, le genre d'activité que la mère ne pratiquait jamais. Elle espérait qu'il ne soit pas trop fâché de voir qu'elle revenait à une heure aussi tardive. Le soupire aux bords des lèvres, elle se réveilla bien soudainement lorsque les lumières qui bordaient le chemin s'éteignirent en chœur. Très bizarre ça. Doucement, elle freina la voiture, avant d'observer attentivement les alentours. Le noir total et visiblement rien à signaler. Les sens en alerte, la policière récupéra sa lampe torche avant d'ouvrir prudemment la porte pour se faufiler en dehors du véhicule. Sur ses gardes, elle tenta d'éclairer le chemin sans réussir à voir quelque chose d’inhabituel. Pourtant, elle sentait qu'elle n'était pas seule. Un peu agacée, elle continua de fouiller le noir, plissant les yeux pour mieux voir. « Il y a quelqu'un!? » Si c'était une personne en détresse qui avait eu un accident, elle pourrait répondre et si c'était quelqu'un de mal attentionné, il reculerait peut-être en abandonnant ses sombres projets. « Je suis le sergent détective Marsh! » Aucune réponse. Cette forte impression d'être observé demeurait tout de même. Était-elle fatiguée au point d'être complètement parano ? Une simple panne électrique à Castle Rock ne pouvait pas être de si mauvaise augure, non? Pinçant les lèvres, elle fit quelques pas, dans le but de s'approcher du ravin sur le côté. On pouvait très bien s'y cacher et il était hors de question de partir sans avoir fait le tour. Son instinct la trompait rarement qui plus est. Concentrée sur sa tâche, elle sentit tout à coup une présence surgir derrière elle. D'un bond, elle se retourna vivement au même moment qu'une sorte d'aiguille s'enfonçait dans sa peau. Qu'est-ce que!? Déséquilibrée par le geste, la blondinette chuta dans le ravin, incapable de tenir sur ses jambes alors qu'elle plongeait rapidement dans les bras de Morphée.

La bouche pâteuse et le corps endoloris Logan entendit des voix parvenir à ses oreilles ce qui provoqua lentement son réveil. Une grimace se dessina bien vite sur son visage, alors qu'elle tentait de bouger doucement pour s'éviter un faux mouvement. Sa tête était lourde et ses muscles la faisaient souffrir comme si elle avait fait une vilaine chute. De mémoire, elle arrivait à se souvenir de la noirceur, de sa voiture et ensuite... Inspirant profondément, elle se redressa subitement parmi d'autres victimes endormis. Le visage couvert de elle ne savait pas quoi, elle glissa la manche de sa veste contre sa peau pour s'en dégager. Clignant plusieurs fois des yeux pour chasser sa vision embrouillée, elle finit par discerner ce qui ressemblait drôlement à une cage improvisée. Le cœur battant durement contre sa poitrine, elle approcha son visage plus près des barreaux de broches et de branches. Apercevant des gens avec des masques d'animaux, elle écarquilla les yeux de surprise. Bordel de merde ! Des torches, un autel ? Tout ce qui pouvait ressembler à un rituel. Stupéfaite, elle fit un effort pour conserver son calme, le temps d'analyser correctement la situation. Une migraine la frappait déjà violemment, ce qui la poussa à se masser le crâne avec sa main droite. Outch. En sentant le liquide chaud couler entre ses doigts, elle retira sa main pour en observer la couleur rougeâtre. Voilà qui expliquait le mal de tête oui. Sa tempe droite avait pris un sale coup. Restant tranquille le plus possible, elle s'adossa contre le fond de la cage. Reconnaissant finalement les fameuses voix, elle soupira en grognant entre ses lèvres. « Qu'importe ce que c'est, va falloir faire sortir tout le monde d'ici et avec eux dans les parages, ça risque pas d'être simple » En gros, ils étaient surveillés et observés par ses visages d'animaux qui étaient sans aucun doute leur ravisseur. « Faut... réfléchir avant de faire n'importe quoi » Elle toussa un bon coup avant de reprendre son souffle. Pour sa part, elle ne risquait pas d'être très utile le temps de récupérer un peu. @Katherine Riggs avait peut-être un plan en tête, avec un peu de chance. Tournant la tête en direction de son homme à tout faire @Jakob Byrne , elle lui pointa du doigt un genre de crâne bizarre qui traînait au centre. « C'est quoi ça? »


AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Logan Marsh le Sam 7 Juil - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 148

ft. : Harry Lloyd


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Sam 7 Juil - 16:41

intrigue commune

NO EXIT FROM DARKNESS


”Ceci, ma chère, semble être un crâne de cervidé vu la forme.... Pas un orignal, il ne m'a pas l'air assez épais pour cela.”

La voix de Lawrence émergea, calme, d'un des coins de la cage. Si le jeune homme avait été secoué ou chahuté comme les autres, il n'en portait aucun stigmate. Pas plus d'un cheveux ou deux ne semblait ébouriffé sur son crâne rêveur aux mèches impeccablement coiffées, quant à son costume...les plis semblaient suivre un dessin tout à fait esthétique.
Il ne se souvenait pas vraiment de grand chose, le pub allait fermer, il fallait sortir les poubelles et....
A vrai dire, Lawrence ne se rappelait même pas du piston de la seringue qu'on lui enfonçait dans la nuque.
Le jeune homme accorda un vague regard à ses “colocataires”, il lui semblait tous les reconnaître. Son esprit, lui, était un peu plus loin : il se rappelait ses études, sa thèse, Lovecraft, le chapitre sur les cultes et les sectes....
Cependant, Lawrence ne se souvenait pas d'un arrivage d'hommes-poissons à Castle Rock dernièrement. La ville avait beau être étrange, ce genre de chose se serait remarqué.

”Hé bien, voilà qui se montre....inattendu? “

Comme d'habitude, aucun mot ne semblait plus haut que l'autre. Si le ton était vaguement curieux, Lawrence semblait simplement surpris de la manière de quelqu'un dont on change subitement le menu sans raison. Comme si le gigot d'agneau dominical avec sa purée de pommes de terre s'était transformé en cheeseburger avec des frites....
La surprise n'allait pas plus loin, à premières vues.
Il posa les mains à terre pour se redresser un peu plus, tressaillit légèrement.
Dans sa paume, une longue écharde de bois venait de se planter.

”Voilà qui est fâcheux...” Et Lawrence était bien plus chagriné de cela que du réveil perdu dans la forêt, dans une cage étrange avec une possibilité de survie peut être limitée.
”C'est douloureux...”

Bien sûr, personne n'aurait le temps de s'occuper de lui, inutile de rêver, néanmoins le jeune homme aimait à exprimer ses émotions. C'était bon pour la santé, plus bon que de regarder un crâne de cerf en tout cas...

”Nous pouvons peut-être enlever ces méchantes couronnes de fleurs? Il y a peut être quelque chose de marqué sur l'os, je ne sais-pas? J'avoue que lire un made-in-china de gravé dessus ne me semblerait pas fâcheux.... Un volontaire pour y toucher? Oh, dernière question...suis-je le seul à avoir mal à la tête?”


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 71

ft. : Jack Falahee


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Sam 7 Juil - 20:16

intrigue commune

NO EXIT FROM DARKNESS


Tu as mal à la tête. Première sensation à revenir avant que ton corps endolori ne se rappel à toi. Perplexe, tu ouvres doucement les yeux, les clignant rapidement pour essayer de chasser la brume qui semblait avoir envahit ton esprit. Doucement, calmement, tu observes ton environnement, notant la présence d’autres êtres près de toi ainsi que de la cage semblant vous retenir. Tes doigts s’enroulent autour des barreaux et tu tires d’un coup sec. Rien ne cède. La force ne servirait donc à rien contre cette cage faite de … était-ce des broches et du bois qui semblaient vous retenir ? Intéressant. Alexis serait fasciné. Où était-il d’ailleurs ? Tes yeux parcourent rapidement la cage, repérant quelques visages familiers (@Jakob Byrne, @Logan Marsh), mais ton jumeau de frère restait introuvable. Hum. Voilà qui était fâcheux. Que faisais-tu ici d’ailleurs ? Tu ne te souvenais que d’être allé chercher du café à la dernière superette ouverte de la ville et ce n’était que noir ensuite. Métaphoriquement et littéralement vu les ténèbres qui semblaient vous entourer. Ténèbres seulement percés par quelques torches. Les humains se trouvant dans ta prison s’agitaient alors qu’en dehors des hommes et des femmes portant des masques d’animaux s’afféraient autour d’un autel on ne peut clicher. Tu venais donc de te faire kidnapper afin de participer à un rituel satanique. Voilà qui était nouveau. Nouveau et vaguement intéressant. Tu poserais bien quelques questions à tes ravisseurs, mais tu doutais qu’ils s’intéressent suffisamment à toi pour te répondre. Dans les films, les futurs sacrifices n’avaient pas grande valeur aux yeux des invocateurs, hormis pour leur sang. Ou leur âme, mais n’en ayant pas toi-même, tu doutais que ce soient ce qu’ils désirent.

Tranquillement, tu te remets à regarder autour de toi, laissant continuer la conversation que partage tes camarades de cage. Tu serais presque surprit de voir @Silas Hayes, petit avocat ressemblant bien plus à un petit lapin qu’à un fruit. De la bave coule légèrement sur son menton et son cou penche dans un angle plus qu’inconfortable. Tu le secoues donc doucement afin de le réveiller et de lui éviter un torticolis, ton manuel Se Comporter En Société Pour Les Nuls ayant clairement expliqué qu’il faut entretenir de bonnes relations avec ses collègues. Andy serait fier de toi, tu aidais des gens. La chose faite, tu portes enfin attention à ce qui est dit autour de toi. Ils veulent s’échapper de cette cage, instinct on ne peut plus normal et logique, toi-même malgré ton manque d’émotion ne souhaitais pas finir sacrifier pour invoquer un démon. Ça faisait du bien d’être dans la normalité pour une fois. « Si quelqu’un a un objet coupant, on peut essayer de couper la cage ? » Proposes-tu de ta voix morte et sans intonation. « Aussi. » reprends-tu doucement étonné que personne n’en ait parlé pour l’instant. « Je sais pas si vous avez remarqué mais vous avez tous du sang sur le front. »

Le Sergent et un inconnu (@Lawrence Merrythistle) mentionnent tout deux le crâne se trouvant au centre de la cage et tu t’avoues extrêmement curieux de la chose. Doucement, tu t’en approches. Tu ne partages pas la certitude de l’inconnu quant à la contrefaçon du crâne, mais ta spécialité se trouvant dans le corps humain et non animalité, tu ne dis mot. « Non. » informes-tu calmement l’inconnu, les yeux fixés sur le potentiel crâne, essayant de trouver des informations quant à sa nature. « On a probablement tous été drogués pour être conduit dans cette cage, c’est l’après coup qu’on ressent… » Te décidant finalement, tu attrapes la crâne et avec toutes les précautions du monde, tu le soulèves délicatement pour inspecter l’intérieur.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 206

ft. : dylan o'brien


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Sam 7 Juil - 21:10

no exit from darkness

Silas Hayes & groupe

Les courses bien en mains, il peste tandis que l’anse du sac plastique lui scie la paume. Peau tendre qui laisse sous-entendre qu’il est relativement étranger aux travaux manuels. Son regard se pose sur les pommes de terre qu’il trimballe depuis quelques kilomètres déjà et il soupire en se retenant de rouler des yeux. C’est qu’il devrait presque se sentir flatté que son colocataire apprécie autant son gratin pour le dîner. Occasion à ne pas manquer pour renforcer leurs liens. Pour autant, il n’avait pas forcément prévu de faire un détour au supermarché tout juste après avoir quitté son cabinet à une heure aussi avancée de la nuit.
« Idiot… » marmonne-t-il en tournant à l’angle, impatient de retrouver le confort et la chaleur de son petit appartement. « Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour… »
Les lumières grésillent et il déglutit en relevant la tête en direction d’un lampadaire. Il l’observe quelques secondes et s’apprête à repartir quand, soudainement, ce sont les plombs qui sautent et lui font louper un battement. Les yeux écarquillés presque douloureusement, le cœur battant la chamade, il inhale bruyamment en tentant de percer l’obscurité, soudainement peu rassuré.
« Heho ? Qui a éteint la lumière… ? » réussit-il à articuler en frissonnant violemment lorsqu’il croit entendre ce qu’il pense être des pas. « Si c’est une blague… »
Il fait quelques pas en avant, trébuchant et peste légèrement en s’immobilisant quand il sent quelque chose frôler son dos. Les nerfs à vif, cédant presque à la panique, il se met soudainement à courir sans réfléchir. Geste désespéré qui se solde par son corps qui bascule et s’écroule sur la chaussée dans un cri étranglé. Par la suite, tout ce dont il se rappelle, ce sont les ténèbres qui envahirent ses prunelles et lui firent penser qu’il allait mourir dans cette ruelle.

La langue engourdie frotte contre les dents à l’aspect rêche et peu avenant. Une plainte qui s’élève alors qu’il prend soudainement conscience de l’ampleur de la migraine qui lui vrille la tête et, brusquement, il se redresse, palpant dans un mélange d’effroi et d’espoir son corps chétif mais toujours en vie.
« Je… Je suis vivant ! »
Constatation qu’il ne peut s’empêcher de crier comme pour se raisonner et calmer les soudains battements effrénés de l’organe palpitant sous ses vêtements. Joie qui s’efface pourtant bien vite alors qu’il prend conscience du visage se trouvant à seulement quelques centimètres du sien. Winchester (@Aaron Winchester) à l’air peu avenant et qui lui fait exprimer un mouvement du recul alors qu’il vient se coller contre les barreaux d’une cage qu’il finit tout juste de remarquer.
« Qu’est-ce que… » commence-t-il en réalisant qu’il est finalement loin d’être tiré d’affaire. « Mais… C’est du sang ! »
Il s’égosille, hystérique, ses poumons semblant soudainement incapable de conserver l’air inspiré, le regard rivé sur le front de ce qu’il pense être un potentiel danger. C’est qu’il ne les a jamais sentis, ces lointains collègues aux traits si similaires. Panique qui lui tord les tripes, angoisse qui lui retourne l’estomac tandis que ses yeux effarés cherchent à toute vitesse une potentielle issue qui ne se trouve nulle part en vue.
« Aaaah ! »
Hurlement qui lui échappe alors qu’il tourne la tête pour tomber sur l’horrifiant spectacle qui ressemble plus à une macabre mascarade. Vision qui lui donne des palpitations et il agrippe l’un des barreaux pour se retenir de tourner de l’œil, se demandant un instant s’il n’aurait pas mieux valu périr dans cette rue déserte plutôt que de subir une éventuelle torture.
La respiration erratique, les membres rendus tremblants par l’effroi et l’adrénaline, il s’appui de tout son poids contre la cage en fermant fortement les yeux comme pour se couper de la réalité. Stratagème relativement efficace quand il s’agit de se débarrasser d’un cauchemar et qu’il espère voir marcher ici aussi.
« Ce n’est qu’un rêve… un très mauvais rêve… mais juste un rêve… » marmonne-t-il entre ses dents serrées. « C’est stupide d’avoir peur d’un rêve, Silas, t’es plus un gamin… T’as juste besoin d’un bon café... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 184

ft. : James McAvoy


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Dim 8 Juil - 0:54

No Exit From Darkness
Intrigue commune

Tout doucement, les yeux de Desmond s'ouvraient. Un peu de bave coulait sur le côté de sa bouche et disons qu'il ne se sentait pas très confortable. Il n'était pas dans son lit, ça c'était une évidence ni sur aucun autre matelas quelconque. Le professeur avait la gorge sèche, mais le pire c'était cette migraine d'enfer qui lui causait des étourdissements. Se redressant tant bien que de mal en y allant en douceur, il entendait des voix près de lui. Sinclair pouvait à peine distinguer ce que ses personnes disaient. En plus de cela, sa vue était très flou et voyait à peine ce qu'il se trouvait devant lui. Alors que Des avait les yeux plissés, il perdit presque l'équilibre une fois qu'il était complètement debout à cause de ses étourdissements. Tout ce qu'il voyait pour le moment, c'était des silhouettes à une certaine distance de lui ainsi que du bois? C'était placé d'une façon à faire une sorte de prison pour les empêcher de partir? C'était quoi cette merde? Marchant tout doucement en mettant sa main sur sa tête en gémissant légèrement de douleur, on aurait dit qu'il avait reçu violent coup sur la tête. En plus du sang qu'il avait contre le front, Desmond avait une bonne éraflure au niveau du sourcil et du sang séché dans ses cheveux qui avaient coulé jusqu'à sa joue. Le professeur essayait de voir qui se trouvait avec lui dans cette cage en s'approchant pour mieux voir. « Jade? » Murmurait-il tout bas en cherchant du regard sa fille alors que sa vue commençait petit à petit à s'éclaircir.

À dire vrai, Desmond ne savait pas du tout comment il s’était retrouvé là. Le trentenaire n’arrivait même pas à se rappeler de son dernier souvenir. Amnésie partielle … sans doute à cause de ce violent coup sur sa tête. Peut-être que c’était dû à une chute ou autre chose. Peu importe, Des ne le savait pas. Les personnes dans la même cage que lui parlaient pratiquement tranquillement et gardaient leurs sangs froids. Ça faisait froid dans le dos en fait. Attendez … était-il le seul à paniquer intérieurement et qui avait pleins de questions? Bon d’accord, il avait surtout peur pour sa fille, mais quand même. Puis il se rendit rapidement compte de la présence de ce crâne de cerf. Approchant tout doucement vers cette chose qui se voulait occulte ou satanique peu importe, Desmond dévisageait ce crâne. Qu’est-ce que tout ça voulait dire? Pourquoi eux? Pourquoi lui? Qu’est-ce qui se passe merde? @Lawrence Merrythistle demanda si quelqu’un était volontaire pour toucher ce truc. Montant son regard vers celui-ci, le professeur fit un drôle d’air  suite à ses paroles et fit une légère grimace comme quoi il était hors de question qu’il touche à ce truc.

Reculant un peu pour s'éloigner des autres, il scrutait les alentours. « Jade? » Répétait-il d'un ton un peu plus normal commençant à avoir moins d'étourdissement. Un mec, @Aaron Winchester disait qu'on avait sans doute été drogué. Il avait l'air de bien de s'y connaître en la matière? Peu importe, c'était plausible. Peut-être que cette drogue n'avait pas suffi pour assommer Desmond d'où ce coup sur la tête ou bien il était tombé dans les pommes en se blessant ainsi. Tout le monde avait du sang sur le front et sérieusement, c'était juste un autre signe de plus pour dire que les ravisseurs étaient des dingues et des fanatiques. Fouillant ses poches, Sinclair n'avait rien de coupant sur lui malheureusement. C'était des dingues, mais cela ne voulait pas dire qu'ils étaient cons aussi hein, ils avaient probablement fouillé tout le monde. Regardant alors ses personnes autour d'une autel qui portait des masques d'animaux en dehors de la cage, Desmond s'approchait des soit disant barreaux de la cage. Poings fermés, il avait un air très agressif. Tout le monde avait gardé plus ou moins son calme, mais pas lui. Lui qui était de nature rationnelle d'habitude, quand il s'agissait potentiellement de la sécurité de sa fille, Des était hors de lui. Qui sait, peut-être qu'ils n'étaient pas les seuls ici et qu'il y avait peut-être d'autres cages plus loin ... Peut-être que sa fille y était. « OÙ EST MA FILLE? » Hurlait-il d'un air sévère, mais également paniqué en s'adressant aux ravisseurs.. Desmond était prêt à faire n'importe quoi pour Jade.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 43

ft. : Chris Wood


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Dim 8 Juil - 14:55

intrigue commune

NO EXIT FROM DARKNESS


J'ai eu besoin d'un bon moment avant de réaliser l'ampleur de la situation, réaliser l'endroit où je me trouve tout simplement en fait. Je me souvenais avoir terminé ma journée de travail bien trop tard, comme à mon habitude, enfilant ma tenue de jogging avant de partir. J'essayais de courir un peu tous les jours, quand je tenais encore debout, et si ce n'était pas trop tôt le matin c'était trop tard le soir. Même si la distance à parcourir entre le café et mon appartement n'était pas des plus grande, ça me semblait être mieux que rien. Je me souviens m'être stoppé dans le processus en voyant toutes les lumières s'éteindre autour de moi, pensant à toute cette nourriture dans le frigo du café que je ne devais absolument pas perdre. Le jurons m'a échappé sans peine alors que je faisais demi tour, me stoppant un bref instant pour glisser mon lecteur de musique dans ma poche avant de me redresser pour continuer. Sauf que je n'ai pas continué, je n'ai pas pu. J'ai senti cette pression dans mon cou avant de voir le décor tourner et... et je ne me souviens pas ce qui s'est passé ensuite.

Alors, lorsque j'ai ouvert les yeux dans cet endroit, je me suis sérieusement demandé si je n'avais pas tout simplement rêvé tout ça. Après tout, la fatigue fait imaginer bien des choses et ça fatigué je l'étais, puis j'ai entendu des voix. Des voix familières s'élevant tout près de moi alors que j'essayais de combattre la tête qui tourne et le mal de cœur qui va avec pour arriver à me redresser, posant ma main contre ma tête où je sentis une petite bosse. Chose que je n'ai pas tardé à regretter lorsque j'ai vu un peu plus clairement l'endroit où je me suis éveillé, où nous nous sommes éveillés à en juger par la présence des autres semblant tout aussi heureux que moi d'être dans cette... cage? C'est quoi ce bordel? Je m'assis du mieux que je le peux pour observer à l'extérieur de la cage, portant bien peu d'attention à ce qui se dit autour de moi. Je suis bien trop figé pour ça. Pas tant figé par le spectacle digne d'un film d'horreur qui se dessine à mon regard que par les images remontant à mon esprit. J'en viens à me demander si c'est ce qu'il est arrivé de ma sœur il y a toutes ces années, si c'est ce que j'ai évité jusque-là qui me rattrape. Des gens enlevés en soirée, disparaissant au profit de cette mise en scène satanique dont je ne souhaite pas vraiment connaître l'issue. Des sacrifices, des victimes, toute autre chose qu'on peut voir dans un film qui a tout sauf une fin heureuse.

Qu'est-ce qu'on fait ici et qu'est-ce qui va nous arriver? Voilà les questions qui me brulaient les lèvres, mais que je n'ai jamais été capable de prononcer. J'étais bien trop sous le choc, trop perdu sur ce chemin que je ne voulais pas emprunter dans ma petite tête traumatisée bien trop tôt dans sa petite vie. Alors je me suis contenté de fixer, à tour de rôle le crâne de cerf au centre de la cage et les silhouettes à l'extérieur de la cage. Comme si ça allait me donner une réponse. Faites que je me réveille...


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 271

ft. : Luke Mitchell


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Lun 9 Juil - 12:12

NO EXIT FROM DARKNESS

Intrigue  

Ce qu'il craignait ne tarda pas à se confirmer, alors que sa vue se stabilisait peu à peu et que ses sens reprenaient leur fonction, il commença à reconnaître des visages. Un désappointement, car il aurait sérieusement préféré n'avoir à faire qu'à de purs étrangers. Là, ça compliquait tout, il allait se sentir obligé de les calculer. de tenir compte de leur présence. Il y avait eu un temps où il n'en aurait pas eu grand chose à faire quand même, mais la culpabilité qui le pesait depuis quelques années venait brouiller les cartes, assurément. La première personne qu'il reconnue fut d'abord @Logan Marsh quand cette dernière sembla lui adresser la parole, s'interrogeant sur le crâne au centre de la cage. Il n'oubliait pas qu'elle était son employeur, mais surtout qu'elle était flic et ça faisait déjà deux flics de trop dans cette situation, à son avis. Il se contenta donc de répondre par un haussement d'épaule. C'était un crâne certes, mais il ignorait ce que ça signifiait vraiment. Puis, ce fut au tour de @Lawrence Merrythistle à se manifester, d'un calme presque énervant pour tout dire, mais sa présence ici était des plus fâcheuses. Si quelqu'un ne devait pas mourir à Castle Rock, c'était bien le vendeur d'alcool. Ce serait une offense à l'humanité. @Aaron Winchester fut le suivant à prendre la parole et si Jake ne portait pas d'attention particulière au décorum de la cage, il ne put s'empêcher de relever prestement la main contre son front quand Aaron mentionna qu'ils y avaient tous du sang. Était-il blessé? Il n'avait pas l'impression d'avoir mal. Toujours incertain de l'attitude à adopter face à tout ce bordel, Jakob continua d'observer les gens présent autour de lui, il remarqua ainsi @Caleb Holloway qui n'allait surement pas être d'une grande utilité et...l'agitation d'un des prisonniers @Silas Hayes le coupa dans sa réflexion. Son colocataire? Non, non, non! Pas lui. Pas son gratin! Et, évidemment, ce dernier paniqua aussitôt. Non pas que la situation n'était pas propice à la panique, mais il n'y avait rien de plus emmerdant que de se retrouver au milieu de gens qui perdaient leur sang froid. Et il pouvait en dire autant de @Desmond Sinclair qui se mit à hurler pour sa fille, de ce qu'il en comprit. Mauvais, Jakob aboya aussitôt dans sa direction. « Hey, tu veux bien éviter d'attirer leur attention sur nous, p'tain! » Indélicat face au drame que pouvait être la perte d'un enfant, mais il n'en avait pas grand chose à secouer pour le moment, lui, il risquait de perdre son cuistot! Priorité, hein! Se redressant légèrement, il se glissa d'ailleurs vers Silas qui semblait au bout de sa vie. « Hey, Silas. » Qu'il accompagna d'un claquement de doigt sous son nez, dans une tentative de le ramener sur terre. « Respires, c'est juste un prank. » Ce n'en était absolument pas un, mais il n'avait pas besoin de le savoir. « Tu vas pas mourir. » Ça, il n'e savait rien c'est vrai, mais dans la mesure du possible, il allait tenter de le garder en vie. Tournant légèrement la tête, il jeta un regard en direction de la réunion satanique, question de vérifier s'ils avaient remarquer leur éveil. Ou peut-être que ça ne les dérangeait pas, s'ils avaient l'intention de tous les saigner sur cet autel, à la gloire de Satan ou un truc du genre.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 703

ft. : Elizabeth Olsen


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Mar 10 Juil - 14:26

intrigue commune

NO EXIT FROM DARKNESS


Assise contre le sol, le dos appuyé contre le fond de la cage, Logan reprenait lentement ses esprits, combattant un horrible mal de tête qui lui vrillait les tempes. Du revers de la manche, elle frotta son visage pour en retirer le sang ou qu'importe ce qui le couvrait, grimaçant au passage en accrochant l'hématome près de son œil gauche. Lawrence, qu'elle reconnue très aisément, répondit poliment à sa question au sujet du crâne étrange qui faisait officie de compagnon de cellule. Surement un truc pour leur faire peur, rien d'autre. Elle soupira, leva ensuite les yeux vers Aaron. Un autre qu'elle était en mesure de reconnaître. C'était un peu bizarre de le voir sans Alexis dans les parages. " Couper la cage ne serait pas très subtil et pourrait prendre beaucoup de temps pour qu'on soit capable de s'y faufiler " Son ton était étonnamment calme, alors qu'intérieurement, elle se forçait pour ne pas se décourager face à une situation qui lui échappait. " S'ils nous ont drogués une fois, il y a fort à parier qu'ils peuvent encore le refaire " Voilà qui devrait convaincre tout le monde de rester bien sage et de ne pas se lancer stupidement dans la gueule du loup. Quelles étaient leurs options ? Fuir, affronter ou simplement attendre une aide extérieure. Cette dernière semblait une solution plus facile et sans risque de pertes humaines. Il fallait qu'on vienne les secourir et qu'on leur prête mains fortes pour arrêter tous les individus masqués en plein rituel. S'ils fuyaient, en supposant qu'ils s'échappaient par miracle, ils pourraient être pris en chasse ou tués. Un plan trop dangereux. S'ils attaquaient en retour, ils risqueraient aussi de perdre contre eux étant donné qu'ils n'étaient pas armés. Hum. La tête lourde de pensées, Logan sursauta lorsque @Silas Hayes reprit conscience, prit d'une crise de panique soudaine. Heureusement, c'est Jakob qui se chargea de lui, comme s'il le connaissait bien. Des amis peut-être ? Aucune idée. Son attention fut très vite attirée en direction de son voisin @Desmond Sinclair presque déçu qu'il soit réveillé et très certainement agacée d'être en sa présence ici même, dans cette cage. Sur les nerfs, la jeune femme se redressa debout, avant de lui agripper solidement le bras pour le faire pivoter dans sa direction pendant que monsieur hurlait sur leurs ravisseurs. " Tu la fermes ! Jade n'est pas ici et le meilleur moyen de tous nous faire tuer, c'est de les provoquer ! " Brusque, aucunement délicat comme approche, mais assez ferme pour le faire réagir. Plantant durement son regard dans le sien, elle le poussa contre les barreaux en le relâchant ensuite pour lui laisser de l'air. " On n'est pas armé pour les affronter, il nous faut de l'aide de l'extérieur " Des paroles qui s'adressaient à tout le monde, alors que son regard passait de Aaron, à Jake, à Silas et etc. Ce serait vraiment bien qu'ils respirent tous par le nez le temps de chercher une solution. " Si on utilise notre tête, on va s'en sortir vivant... personne n'a de téléphone ? " Bien qu'ici, dans le fond des bois, il y avait fort à parier qu'il n'y avait même pas de réseau. Marf. Quelqu'un, quelque part, remarquerait leur disparition. Ça ne pouvait pas passer inaperçu si longtemps que ça. Hum, la nuit par contre, c'était plus difficile de le remarquer... " Il y a une porte à cette cage ou pas ? Si jamais ils l'ouvrent pour prendre je sais pas qui, peut-être qu'on pourrait tenter quelque chose..." Solution désespéré à un cas désespéré, mais bon. D'ici quelques minutes, si un des hommes venait à récupérer une victime, ils pourraient réagir ou se protéger les uns les autres. Pas question de sacrifier personne non. Jetant un coup d'oeil en direction des torches, elle songea aussi à la possibilité d'allumer un feu de forêt pour obtenir des secours. Un autre plan trop risqué, malheureusement.  


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 43

ft. : Tom Hiddleston


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Mar 10 Juil - 19:15

Athanas était arrivé quelques temps avant la chinoise Lu Hai Fen mais il demeurait encore relativement nouveau dans cette ville où il était un infirmier libéral exerçant chez lui faute de mieux. Quand il y avait trop de monde au cabinet médical et que c’était urgent, c’était lui qu’on venait voir. Mais honnêtement, on évitait, apparemment. Louche, à éviter. Délit de faciès, pensait-il mais il était vrai qu’il dégageait quelque chose de malsain qu’il était tout seul à ne pas remarquer. Ça arrive. Même son aveugle de fille de sept ans sentait que quelque chose n’allait pas.

Ce soir-là, il avait confié Adélaïde, sa chère fille, à madame Steele, la voisine aux cookies. Il avait besoin de prendre l’air. Cette confrontation avec Julian Harris l’avait marqué. Il soupira. Il devait penser à autre chose. Il n’y arrivait pas. Il déambulait depuis quelques minutes dans Castle Rock, dans un état rêveur, ressassant le passé. Soudainement, toute lumière disparaît ; il ne le remarque même pas. Pas plus que l’ombre et son aiguille. Tout juste un simple « aïe » lui échappe des lèvres. Trou noir. Sa tête heurtant le sol. Effectivement, ça ferait aïe aussi au réveil.

Dans un coin de la cage, Athanas se réveille. Putain de mal à la tête. Et des gens qui parlent. Beaucoup de gens. Beaucoup TROP de gens. Attendez. Une cage ? QUOI ?! Ça parle de drogue. Ok, il a l’habitude d’en prendre – vu l’état de ses bras – mais là c’était autre chose qu’on lui avait injecté, n’est-ce p...oui évidemment, crétin. Déjà, il se tâta vite fait. Était-il blessé ? Il avait du sang sur la tête. Un peu séché mais c’était du sang vu l’odeur ; et il avait massacré deux nanas pour reconnaître que l’odeur de l’hémoglobine n’était agréable que sous le coup de l’excitation et de l’adrénaline. Il se tourna vers les autres. Apparemment, certains avaient déjà pété une durite. Lui aussi il pourrait en faire de même. Pas pour les mêmes raisons. Il tenta de se concentrer sur les dernières choses qui avaient été dites. Ah, on demandait un portable. Il sortit le sien. Un modèle pas tout jeune mais qui était bien pratique. Forcément, il n’y aurait sûrement pas de réseau. Et puis, comme si son tout vieux cellulaire allait aider… Il le tendit donc à la jeune femme dont il ne connaissait pas encore le nom.


- J’ai le mien mais je ne pense pas qu’il soit utile. Je vous laisse essayer…

Il songea un instant à regarder attentivement le reste des personnes présentes. Non, sa fille n’était pas là. Il eut un soupir de soulagement...puis l’inquiétude se mit à poindre. Serait-elle vraiment en sécurité ? Il n’osa pas y songer davantage. Alors il se reconcentra sur ce qu’il se passait, là, maintenant.
Il tremblait légèrement. Avait-il pris sa dose ? Bon ok, ce n’était pas le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 148

ft. : Harry Lloyd


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Jeu 12 Juil - 6:44

intrigue commune

NO EXIT FROM DARKNESS


Petit à petit, Lawrence parvenait à reconnaître les différents visages à la lueur des torches. Ca, et puis les voix. Tous, ils étaient stressés, désorientés, prêts à se jeter à la gorge les uns des autres. Ce n'était pas bon....
Jakob tenta de s'occuper de Silas, et l'un des jumeaux Winchester -eux, ils venaient peu à son pub- s'occupa du crâne.  Ce n'était pas parfait, mais c'était un début d'organisation.
L'éclat de voix de @Logan Marsh, par contre, n'aidait en rien.
Le regard soudain sévère, Lawrence se mit d'autorité entre @Desmond Sinclair et la jeune femme.

”Ce n'est pas parce que nous sommes enfermés comme des animaux que nous devons perdre toute dignité et nous attaquer les uns des autres”, murmura-t-il, détachant bien chaque mot avec soin pour en faire sentir le poids.
Il posa une main sur l'épaule de Desmond, l'attira légèrement en retrait et le força à le regarder.

”Professeur? Restez avec nous, respirez. Le problème est simple : Jade n'est pas ici et vous, vous êtes dans une cage. Pour la retrouver, ce qu'il faut est donc sortir de la cage, sans quoi vous ne pourrez pas l'aider en quoi que ce soit. Votre énergie doit donc passer là dedans, non en cris inutiles... Soyez pragmatiques et rappelez vous que votre petite fille est intelligente, qu'elle saura se mettre en sûreté. Bien.... maintenant occupons-nous de sortir de là.”

Il se redressa, jeta un nouveau coup d'oeil aux alentours. Le temps s'égrenait en longues secondes, chacune avait son importance: si les événements s’enchaînaient trop vite, cela pourrait leur nuire un peu trop facilement.
Avait-il déjà été dans une situation similaire? Non.
Dans une situation s'en rapprochant? Hé bien Lawrence avait connu quelques soirées particulières lors de sa vie étudiante, mais jamais à ce point.
@Caleb Holloway Semblait rester seul, perdu dans son monde. Dear God, quand ils sortiraient, ils mériteraient tous de faire une razzia sur ses pâtisseries....

”Caleb, vous ne parlez pas.... Pas de blessures quelconques en dehors de celles que nous avons toutes? “ le simple fait de demander lui donna alors une idée. Il s'approcha délicatement de manière à ce que chacun puisse l'entendre sans que Lawrence n'hausse la voix.”Restez naturel et à moitié paniqué, n'attirez pas l'attention. Bien.... Je vais simuler un malaise. Ils nous ont kidnappé vivants, cela veut dire que ces gentlemen ont besoin de nous vivant pour...hum...nous massacrer ou que sais-je encore. Il y aura donc une chance qu'ils s'approchent ou qu'ils viennent voir.... là nous pourrons agir. Bien....”

Maintenant, comment avoir l'air convaincant? Des spasmes bien sûr Du sang aussi? Le sang sur son front avait séché, il ne conviendrait pas à un maquillage quelconque.
Les secondes encore et toujours...
Finalement, Lawrence se jeta à terre en convulsant, les muscles tendus, crispés, et les yeux roulant dans leurs orbites. A ses compagnons d'attirer, cette fois-ci, l'attention de leurs geôliers sur lui, assez pour qu'ils s'approchent.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 184

ft. : James McAvoy


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Jeu 12 Juil - 7:19

No Exit From Darkness
Intrigue commune

Le trentenaire passait par une gamme d’émotion en peu de temps. Déboussolé et complètement énervé, il s’était mis à hurler pour s’adresser à ses ravisseurs qui se tenaient de l’autre côté des barreaux, plus loin. Tout le monde était tranquille à l’exception de Des. Enfin, mis à part @Silas Hayes qui partait un peu en couille lui aussi.  @Jakob Byrne fit le premier à s’adresser au professeur comme quoi il devait se taire pour ne pas attirer l’attention des sataniques. Ah bon? Et si c’était ça que Desmond voulait? Ce type, il ne l’aimait déjà pas, mais avec ce qu’il venait de lui dire sur son ton brute, le brun l’appréciait encore moins. Alors qu’il allait dire sa façon de penser à ce douchebag, @Logan Marsh lui agrippa solidement le bras sans qu’il s’en attende. La blondasse était plus forte que Desmond s’était imaginé! En même temps, elle était flic donc …  Impossible pour lui de se défaire de son emprise sauf si le professeur utilise la manière forte lui aussi. Sauf que non. Tout comme l’autre avant elle, la policière lui disait d’arrêter de hurler pour rien, que sa fille n’était pas là et qu’ils allaient tous mourir peut-être à cause de lui. « LÂCHE MOI MERDE! » L’approche de la jeune femme était loin d’être délicate par son ton ainsi que ces gestes même son regard était dure contrairement à celui de Desmond.. Elle aimait ça quand c’était féroce on dirait bien la petite blonde. Pour  la première fois, il avait un regard terrifié en regardant sa voisine. Ce n’était pas spécialement elle qui l’effrayait, mais plutôt toute cette situation autour de lui et ses gestes. C’était rare les fois ou qu’une femme le touchait de la sorte et quand cela lui arrivait, des mauvais souvenirs remontaient à la surface. Ses agressions que le professeur avait subies par sa tante pendant des années durant son enfance …

La veuve le poussa contre les barreaux de la cage tandis que le regard de Desmond baissa et que sa respiration devenait de plus en plus forte. Il voulait la frapper, là tout de suite pour ce qu'elle venait de lui faire. Lui faire mal. Sa part d'ombre, sa souffrance était tellement présente en lui en ce moment que Des devait se soulager. Cependant, le professeur n'en fit rien. Pour qui elle se prenait cette pétasse de le toucher de la sorte? @Lawrence Merrythistle se mit entre les deux pour calmer le jeu et était plus du côté de Desmond. Ce barman était vraiment un chic type que le trentenaire apprécié bien. L'écoutant, il hocha légèrement la tête alors que ses yeux devenaient un peu humides. « Merci Lawrence ... Vous avez raison. » Chuchota-il tout doucement pour lui répondre. C'était rare que Des perdait le contrôle comme aujourd'hui et il n'aimait pas vraiment ça. Tout ça n'aidait pas à sa migraine et son bras lui démangeait un peu à cause de la flic maintenant. Écoutant tout ce qui se passait autour, Des commençait à réfléchir à toute cette merde et à décompresser petit à petit. Une petite lumière se réveilla en lui en entendant certains mots de mademoiselle Marsh. Essuyant son visage avec ses mains, il tournait doucement le visage pour les regarder puisqu'il était un peu en retrait maintenant. Ses yeux étaient un peu rouge. « Ses types sont bien préparés. Ils ont tout prévu à l'avance, chacune de nos réactions. Ils ont pensé à chaque détail de cette cage. Ils ont eu les ressources pour avoir assez de dose pour endormir tout le monde ... Qui sait, ils nous ont peut-être même choisis de façon spécifique et on les connaît peut-être.» Il avait un peu de difficultés à parler comme s'il cherchait un peu son souffle.

Se rapprochant un peu à nouveau, Desmond regardait tout le monde, un à un en prononçant ses mots.  Le regard du brun termina sur sa voisine. «S’ils entrent dans la cage, c’est pas une bonne idée de les attaquer. Ils s’y attendent forcément et sont sans doute armés contrairement à nous. On ne sait pas combien ils sont en plus … » Prenant une légère pause, le professeur soupira un peu. On aurait dit qu’il était habitué d’être dans ce genre de cette situation, mais Desmond essayait de se mettre dans la tête de leurs ravisseurs. En même temps, c’était facile pour lui avec ce qu’il faisait ou plutôt, tout ce qu’il avait fait dans le passé. « S’ils veulent quelqu’un, je vais les suivre … sans riposter. Ils ne s’attendront pas à ça et ça va les déboussoler un peu. Une distraction pour vous … Et peut-être que je pourrais leur prendre une arme s’ils en ont et vous la donnez. » Plus vite qu’il sortirait de cette cage, mieux Desmond se sentirait. « Et si quelqu’un d’autre me touche, je lui en colle une compris? » Ton plus stricte et sévère cette fois, il pointait même son index vers eux chacun d’entre eux un à la fois sauf le barman. S’éloignant un peu, le trentenaire mit ses mains dans les poches de son jeans, baissa légèrement la tête en ayant u le air d’un chien battu et s’accotait contre les barreaux de la cage, regardant en direction de leurs ravisseurs pour les observer. Qui sait ce que Desmond était en train de penser. Il avait peut-être un autre plan … Des choses qu’il comptait faire, mais qu’il n’avait pas dit. Puis, c’est à ce moment que Lawrence mit son petit plan à exécution. C’était une idée pas mal. Sauf ci les ravisseurs avaient vu un minimum de film d’épouvante où on avait pu voir ce petit truc une dizaine de fois. Jouant le jeu, Desmond regardait son ami convulser en ayant l’air paniqué ….


Made by Neon Demon


PS: Désolé pour la longueur, je vais faire plus court la prochaine fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 60

ft. : ben barnes


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Jeu 12 Juil - 10:23

no exit from darkness

intrigue

Ça lui vrille le crâne comme une gueule de bois. Douleur lancinante qui frappe ses tempes et le dissuade de se laisser aller à ouvrir les paupières. Bruit environnant qui n’arrange rien à la chose tandis qu’il vient plaquer ses mains sur ses oreilles en se demandant dans quel merdier il vient tout juste de se fourrer. Ça et la légère brûlure dans son cou qui lui rappelle l’existence de la piqûre et le fait brusquement se redresser en position assise, la main sur son holster qui lui semble alors désespérément vide.
« Shit. »
Prunelles sombres qui s’ouvrent sur l’absence de son arme de service tandis qu’il sent son cœur tambouriner un peu plus vite dans sa cage thoracique. Regard qui est aveuglé par l’éclat flamboyant du feu de bois tandis qu’il prend conscience qu’il n’est pas en train de décuver sur son canapé mais qu’il est bel et bien enfermé dans ce qu’il s’apparente à une cage située au beau milieu des bois.
Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il réalise pleinement l’ampleur de la situation et qu’il est enfin secoué par de violents frissons. Savant mélange de nervosité et d’adrénaline alors que tous ses sens se mettent aux aguets et qu’il tente d’assimiler l’étrange mais horrifiante réalité. Il ne met que quelques instants à s’exhorter en calme afin de limiter l’effroi chez ses camarades d’infortunes dont il ne reconnaît que peu de visages. Logan est là, c’est déjà ça. Soutien qui lui ferait presque plaisir s’il n’avait pas cet horrible sentiment qui lui tord les tripes et les souvenirs de son passé lui laissant un goût amer sur le palais. C’est bien l’une des raisons pour lesquelles il a refusé de travailler avec un partenaire. Une femme qui plus est. Victime facile qu’il est forcé de protéger tandis qu’il craint d’échouer.
« Sergent Marsh (@Logan Marsh), lieutenant Riggs (@Katherine Riggs), il faut protéger les civils. L’une d’entre vous n’aurait-elle pas un téléphone satellite, une radio ou quoi que ce soit qui nous permette de contacter le poste de police ? »
Il tâte lui-même ses poches, notant avec soulagement la présence de son paquet de cigarettes qu’il se hâte d’extirper en faisant taire le tremblement de ses doigts en manque. Bâton de nicotine bien vite allumé et coincé entre ses lèvres alors qu’il tire dessus avec empressement, tentant de faire taire ses nerfs mis à rude épreuve. Il est nerveux et la situation ne lui dit rien de bon mais il se doit d’être un exemple. Certitude qu’il obtient en apercevant du coin de l’œil un gamin (@Silas Hayes) qui semble au bord du malaise. Il plisse le nez et se frotte les tempes en fumant de manière presque désespérée. Lui qui n’apprécie pas le contact physique et la proximité, le voilà servi.

« Qu’est-ce que vous êtes en train de faire ? »
Remarque cynique qu’il adresse au barman (@Lawrence Merrythistle) qu’il ne connaît que trop bien, le dévisageant tandis que celui-ci semble occupé à simuler une crise d’épilepsie. Il arque un sourcil alors que les rouages de son esprit tournent à vive allure.
« Vu le nombre de victimes retenues ici je doute qu’une de plus ou de moins fasse une grande différence, vous savez ? Puis le petit gars là-bas semble déjà au bord de l’apoplexie et toujours pas le moindre signe d’intérêt de leur côté. »
Il écrase sa clope sur le sol de la cage en fixant les autres avec détachement, déjà plus calme bien que la tension ne l’ait toujours pas quittée. Des cas de crimes sataniques, il en a étudié et, dans ces affaires-là, ce sont toujours les détails qui semblent essentiels aux criminels.
« Marsh. Il faut faire foirer leur cérémonie… Ils ne pourront pas nous sacrifier si tous les éléments ne sont pas rassemblés et propice à leur connerie… » lui chuchote-t-il en l’attrapant ferment par l’avant-bras. « Peut-être essayer de faire bouger la cage et de la casser en la faisant basculer… on est nombreux, en utilisant notre poids et surtout le tien à notre avantage… on pourrait la renverser… »
Il lui adresse un léger sourire en coin, sarcastique. Pique qui veut en réalité détendre l’atmosphère pesante et étouffante tandis qu’il peut sentir des gouttes de sueur rouler sur son front. C’est du bois, la briser ne devrait pas être une mince affaire mais ils peuvent toujours essayer de la disloquer ou de s’attaquer aux broches qui la maintiennent.
« Avant de procéder je pense qu’il faut s’assurer que tout le monde soit prêt à fuir ou être aidés… Certains ne me semblent pas très bien… »
Son regard noir se pose alors sur les individus masqués tandis que ses poings se serrent et que son emprise se raffermit sur le bras de Logan, avide de vengeance et de sang. Criminels qu’il ne compte pas traduire en justice, eux qui ont osé faire de lui leur hypothétique victime. Si seulement il avait son arme. Sa précieuse arme qu’il ne peut apercevoir nulle part et qu’il craint de voir tomber entre de mauvaises mains…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 206

ft. : dylan o'brien


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Jeu 12 Juil - 16:02

no exit from darkness

Silas Hayes & groupe

Il a cette impression d’avoir les poumons vidés tout en essayant désespérément d’inspirer. Vision brouillée qui le coupe peu à peu de la réalité alors qu’il peine à respirer, son visage pâle se faisant plus blanc encore alors qu’il manque de s’effondrer dans les vapes. Ses ongles ripent contre les barreaux de bois de cette cage qui l’étouffe et il peut sentir le sang battre furieusement contre ses tempes tandis qu’il se souvient. Il se souvient des chaussures sombres envahissant son champ de vision, il se souvient de ses mains plaquées sur son nez et ses lèvres désespérément sèches alors qu’il tentait de se rendre inexistant aux yeux des deux assaillants. Là, planqué sous cette table du lycée, lieu de la fusillade. Il se rappelait surtout du sang et de ces gens qui le voyaient comme un survivant.
Incident traumatisant qu’aucun enfant ne devrait avoir à subir. Incident qu’il pensait être le premier et le dernier. Le drame de sa vie. Le souvenir honnis mais unique. Après ça, il avait eu l’impression d’avoir payé sa dette au karma, de ne plus jamais avoir à revivre ça. Erreur de jugement qui lui laisse à présent un goût amer tandis qu’il peut la voir se profiler à vitesse grand V. Sa fin qui n’attendra sûrement pas le lendemain matin.
C’est la voix familière de son colocataire (@Jakob Byrne) qui le ramène sur terre alors que ses yeux humides tombent sur une paire de doigts positionnées à seulement quelques centimètres de son nez. Souffle erratique tandis qu’il redresse la tête pour faire face au visage trop calme de Jakob qui le dévisage. Lui, il est trop secoué pour parler, pour articuler la moindre syllabe discernable. C’est donc sans réfléchir qu’il vient lui agripper l’avant-bras dans une tentative désespérée de se raccrocher à la réalité. A cet instant, il se fiche bien que l’homme n’ait jamais donné signe d’être tactile et encore moins empathique. Il se fiche bien qu’il ne veuille pas du contact humain et encore moins du sien. Il s’accroche, plantant presque ses ongles inexistants dans la peau tendre en fermant les yeux pour reprendre ses esprits et se calmer.
C’est qu’il sait. Il sait bien que Jakob lui ment, qu’il ne s’agit pas d’un prank, d’une simple blague innocente mais méchante. Il a vu son expression alors que celui-ci se tournait vers les hommes vêtus de masques à l’apparence animale. Il peut sentir ses muscles tendus et l’agitation qui les entoure alors que les autres prisonniers commencent à s’agiter, à chercher un moyen de s’évader.

« Désolé… » finit-il par lâcher en retirant sa main, prenant sur lui pour contrôler la panique toujours présente dans sa poitrine. « Tu as raison, c’est bête… »
Il essaie de lâcher un petit rire mais celui-ci sort étranglé par sa gorge serrée et il se gratte nerveusement la joue en se forçant à ne pas laisser son regard dévié sur le rituel qui s’opère à seulement quelques mètres d’eux. Ses yeux se posent alors sur Logan (@Logan Marsh) et il sent le soulagement s’envahir tandis qu’il réalise que la belle policière va certainement trouver un moyen de les sortir de cette mauvaise affaire. C’est qu’il a confiance en elle, figure parfois presque maternelle qu’il apprécie avoir près de lui.
Il finit par lancer un regard empli de méfiance au frère Winchester (@Aaron Winchester) qui tient entre ses mains le crâne de ce qui s’apparente à un cerf et il l’observe retourner l’objet dans tous les sens à la recherche d’un détail dissimulé. Doute qui le quitte cependant à son sujet tandis qu’il réalise qu’il est, lui aussi, une victime ici.
Le cœur toujours étreint par la terreur, il s’approche quant à lui du sceau d’eau posé non loin de ses pieds et il y plonge le bout des doigts de manière hésitante avant de les passer sur son front pour y retirer le sang séché. Ses mains se colorent bien vite d’un rouge écarlate et il grimace en les replongeant dans l’eau, détournant les yeux pour souffler longuement, tâchant de ne pas replonger dans une crise d’hystérie.
« S’il nous arrive un truc… Tu crois que quelqu’un viendra s’occuper de Dexter ? Imagine que personne ne sache qu’il est dans l’appartement ! » lâche-t-il pourtant de manière précipitée en poussant du plat de la main son colocataire.
Il imagine sans peine le pauvre Dexter mourir de faim sans que quiconque ne soit au courant de son existence et il ose alors tourner la tête vers le macabre rassemblement. Peut-être bien que Lawrence a raison, finalement (@Lawrence Merrythistle) et qu’il leur faut feindre le malaise pour qu’ils daignent enfin ouvrir la porte du piège. Il pose quelques secondes son regard sur celui-ci et hésite à faire de même, ne sachant s’il préfère rester coincé ici ou provoquer la possible colère des criminels en attirant leur attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Castle Rock
Don't be afraid of the dark
http://castlerock.forumactif.com


Messages : 346

ft. : Castle Rock


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Jeu 12 Juil - 19:57

No exit from darkness



Les mouvements au niveau de la cage et l'éveil des prisonniers ne semblent guère dérouter les serviteurs du diable. La cérémonie semble d'ailleurs sur le point de commencer et si certains se mettent à fredonner un chant guttural et sombre, dont les paroles semblent indiscernables, d'autres allument d'étranges torches faites de bois et d'herbage. Ces dernières, en brûlant, dégagent une odeur forte et étouffante, voir répugnante pour le plus commun des nez. Les hommes et les femmes forment deux lignes, encadrant l'autel, faisant face à la cage. L'un d'eux, caché sous une tête de bélier fait alors avancer et agenouiller quelqu'un. Impossible de voir le visage ou d'identifier la personne se cachant sous une longue tunique, la tête couverte d'une couronne faite de bois de cerf, comme ceux sur le crâne se trouvant dans la cage. Les prières continuent, et les ravisseurs sataniques semblent complètement ignorer les prisonniers, à l’exception d'un seul, qui tourne finalement son regard masqué vers la cage...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 71

ft. : Jack Falahee


MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   Sam 14 Juil - 16:18

Avec milles précotions, tu soulèves le crâne de son autel, faisant fi de tout se trouvant autour de toi. Regardant l’intérieur, tu n’aperçois nul « made in China » ou tout autre signe pouvant semer le doute son l’origine de l’os. Tu passes délicatement tes doigts contre la surface douce, le touché t’étant on ne peut plus familier, et le doute ne t’ait pas permis : Entre tes doigts ne se trouve nulle contre façon. Juste le crâne véritable d’un cerf maintenant mort. « C’est un vrai. » Annonces-tu d’une voix neutre à l’assemblée derrière toi, avant de te retourner, l’étrange décoration de votre cage toujours entre les mains. Tu clignes des yeux en voyant @Lawrence Merrythistle entrain de convulser au sol. Était-il prit d’épilepsie ? Voilà qui était fâcheux, tu ne savais rien dans d’art de sauver les vivants. Il ne te restait donc plus qu’à le regarder mourir, probablement en s’étouffant avec sa propre langue. Tu te demandes combien de temps cela prendra, le cerveau humain ne pouvant survivre que 3 minutes sans oxygène. Tu es vaguement étonné cependant que personne dans votre petite prison ne cherche à lui porter secours, tous se contenant de le regarder convulser sur le sol avec de grands yeux ahuris. Le Guide des Relations Sociales avait pourtant dit que le premier instinct d’un homme devant la souffrance d’un autre était de lui porter secours ? Pourquoi n’était-ce pas le cas ici ? C’est @Lazare Wilkins, inspecteur d’ayant déjà interrogé au sujet de la momie découverte par tes soins dans la forêt, qui éclair ta lanterne. Ainsi ce n’était qu’une simulation afin de faire réagir leurs geôliers ? Pourquoi pas. Mais que comptait-il faire une fois vos gardiens à sa portée ? Les attaquer ? Peut-être le barman avait-il une arme dont tu ignorais l’existence, ce qui expliquerait l’assurance qu’il avait envers son plan.

Crâne toujours en main, tu jettes un coup d’œil vers vos geôliers habillés de rouge. Beaucoup s’étaient mis à chanter dans un langage que tu ne comprenais pas, et le rituel te semblait d’ailleurs sur le point de commencer alors que l’un d’entre eux se mit à genoux. T’approchant doucement des inspecteurs (@Logan Marsh, @Lazare Wilkins), tu t’adressas à eux. « Si vous voulez perturber la cérémonie, vous pouvez commencer avec ça … » dis-tu en leur montrant ton crâne de cerf, avant d’hausser les épaules. « Au pire ça peut toujours servir d’arme … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Intrigue commune ┼ No exit from darkness   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue commune ┼ No exit from darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Honneur à Paillant petite commune de miragôane.
» Résumé de l'intrigue
» | When Darkness Falls
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-