Castle Rock :: 
FACE YOUR FEAR
 :: We lie best when we lie to ourselves :: welcome in a cursed town
Partagez | 
 

 Bea - Rise like a phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 5

ft. : Rooney Mara


MessageSujet: Bea - Rise like a phoenix    Lun 16 Juil - 21:01

''Monsters are real. Ghosts are too.
Beatrice
Moore
31 ans
Carrie


LIEU DE NAISSANCE : Portland - NATIONALITÉ : Américaine - ÉTAT CIVIL : Célibataire - ORIENTATION : Pansexuelle - MÉTIER/ÉTUDE : Artiste tatoueuse au Tattoo Shack - FAMILLE : Elle ne connaît pas son père et elle a perdu sa mère des années auparavant, cette dernière ayant succombé à une tumeur cérébrale. Elle a été adoptée par ses grands-parents maternels, qui vivaient tous deux à Castle Rock, et ont bien eu du mal à faire entrer dans leur vie une adolescente écorchée, hypersensible et aussi différente des autres qu'il est possible de l'être. Beatrice a néanmoins réussi à se faire une place das leur coeur et inversement, jusqu'à ce que la vieillesse ne les emporte tous deux, à quelques mois d'intervalle, alors que Bea allait sur ses vingt-huit ans. Aujourd'hui, Beatrice n'a plus aucun membre de famille connu.  - AVATAR : Rooney Mara


We make up horrors to help us deal with the real ones.

TRAUMATISME(S)


Beatrice et sa mère avaient toujours été seules à être présentes l'une pour l'autre. Mrs Moore avait accepté les particularités de sa fille, qu'il s'agisse de sa surdouance, de son hyperesthésie sensorielle ou même de son style vestimentaire. Bea, quant à elle, avait souvent renoncé à sa vie d'enfant et d'adolescente pour prendre soin de sa mère, gagner quelques sous et aider à maintenir leur vie fragilement rafistolée.

Elle avait toujours été consciente que sa mère pouvait la quitter du jour au lendemain. Que la tumeur dans sa cervelle était inopérable et que tous les traitements possibles n'avaient fait que les endetter, sans lui offrir un soupçon de chance de guérison. Bea avait pris l'habitude de fermer les yeux le soir sans savoir si elle retrouverait sa mère vivante le lendemain. Mais elle ne s'attendait pas à ce que sa mort soit aussi violente.

Les épisodes de Mrs Moore avaient toujours été particulièrement éprouvants. Les phrases injurieuses, les hurlements, la violence... Mais tout cela n'était rien en comparaison de son dernier épisode. De celui qui avait finalement causé sa mort. Un instant, Mrs Moore était fidèle à elle-même : douce, prévenante, délicate. La seconde d'après, elle étranglait sa fille, de toutes ses forces, lui hurlant une haine qui n'avait aucune fondation, qui ne provenait de nulle part, sinon de la tumeur qui déréglait sa cervelle.

Bea n'avait pas réussi à se défendre. Etait-ce la peur ? La surprise ? Une recherche inconsciente de la mort, après une existence faite de luttes et de sourires feints ? Toujours était-il qu'elle avait manqué de suffoquer ce jour-là. Et qu'elle ne devait sa survie qu'à la mort de sa mère, qui avait succombé à cet épisode et s'était effondrée de tout son long sur elle.

Aujourd'hui encore, Beatrice ne peut plus porter ni écharpe ni col roulé, qui lui rappellent la froide et violente emprise de sa mère sur son cou. C'est à cet endroit précis qu'elle a fait faire son premier tatouage, une manière pour elle d'aller de l'avant, sans jamais oublier le passé.



There's blood in every backyard, inside every home.


1 - La passion de Beatrice pour le tatouage s'est développée peu de temps après la mort de sa mère. Ne parvenant pas à aller de l'avant et se sentant peu à peu rongée par ses sentiments, Bea avait pris la décision folle de commémorer éternellement la mort si cruelle de sa mère, une mort qui l'étouffait au sens propre comme au sens figuré. Sur son cou qu'elle avait serré si fort, Bea avait fait tatouer une guêpe. Petite, fragile, mais résistante et redoutable. L'atroce douleur qu'elle avait ressenti durant le tatouage avait été une forme de délivrance pour elle. Une façon de faire sortir toute cette souffrance qu'elle n'arrivait pas à exprimer... Une douleur à laquelle elle est devenue accro.

2 - Beatrice a été officiellement diagnostiquée comme surdouée à son entrée à l'école, où il s'avérait qu'elle savait déjà lire et qu'elle apprenait plus vite que la majorité des élèves. A ce constat fut accolé un autre diagnostic, beaucoup moins "glorieux" : une hyperesthésie sensorielle, courante chez les personnes surdouées. Les sens de la demoiselle étaient exacerbés, lui causant régulièrement malaises, nausées et autres incommodations. Son QI n'a pas pour autant fait d'elle une élève brillante : Bea s'ennuyait rapidement en classe et ne comprenait pas l'intérêt d'un grand nombre d'exercices. Elle préférait mille fois dessiner, lire ou se perdre dans ses pensées aussi complexes que passionnantes.

3 - Elle n'a jamais connu son père et n'a jamais souhaité le connaître. Sa mère, qui était d'une franchise à toute épreuve envers sa fille, lui avait elle-même avoué qu'elle n'était pas certaine de son identité, qu'il aurait pu être n'importe quel homme avec lequel elle a pu passer une soirée. Le foyer Moore, ça a toujours été Bea et sa mère. Pas besoin d'un mec qui n'est même pas au courant de son existence et qui préférerait sans nul doute prendre la fuite plutôt que de s'occuper d'une gamine bizarre et décalée...

4 - Beatrice est probablement l'une des rares habitantes de la ville à apprécier Castle Rock, avec ses bizarreries, ses histoires glauques et cette impression d'un lieu hors du temps, échappant à la normalité. Castle Rock l'a accueillie dans l'un des moments les plus difficiles de son existence et l'a embrassée, participant à sa reconstruction. La quitter un temps pour entamer sa carrière de tatoueuse a été un véritable crève-coeur pour Bea. Castle Rock est son cocon, son antre. Une ville aussi bizarre que l'habitante qui l'adore de tout son coeur.

5 - Beatrice a adopté son style si particulier dans son adolescence, une manière pour elle de dire "fuck" à ce monde qui ne l'avait jamais complètement acceptée telle qu'elle était, intelligente, mais décalée, brillante, mais hypersensible. Elle ne peut plus s'imaginer sans son maquillage, sa teinture noir corbeau, ses piercings ou ses vêtements de cuir. Son style est sa carapace. C'est ce qui lui permet aussi de ne garder que les gens qui "comptent" dans son entourage. Ceux qui sont prêts à voir au-delà de l'accoutrement. Ceux qui ne s'arrêtent pas à la première impression.

6 - Beatrice parle vite, très vite. Ses cordes vocales ont du mal à suivre le rythme de ses pensées et la jeune femme se retrouve régulièrement à mâcher ses mots, bégayer ou à tout simplement être inintelligible. Oralement, elle n'est pas très articulée. Ce n'est qu'à l'écrit que sa richesse intellectuelle peut se dévoiler dans sa plus pure forme.

7 - Beatrice est reconnue dans son métier. Ses clients viennent de loin pour passer entre ses mains expertes et elle a également remporté un certain nombre de concours. Elle pourrait aisément travailler à son compte et vivre dans un meilleur appartement que celui qu'elle occupe, au-dessus du salon de tatouage, mais Beatrice ne cherche ni la gloire ni la richesse. Ce qui l'intéresse, c'est l'art. Le dessin. Le tatouage. Le son si particulier du dermographe, qui vrille ses tympans sensibles d'une plaisante douleur. Le contact de la peau, chaque épiderme si différent de l'autre. Beatrice est passionnée. Et désireuse de partager son art, peu importe le prix que l'on met dessus.

8 - Beatrice aime chanter. Il lui arrive de fredonner des airs de rock ou de musique indé lors de ses tatouages, d'une voix douce et presque enfantine. Enfin, quand elle ne se perd pas dans des bavardages avec ses clients... Des discussions futiles à première vue, mais qui lui permettent de se mettre dans leur peau et de les satisfaire au mieux.

9 - Beatrice a déjà été dans des relations, mais elles n'ont jamais été longues, pas plus de quelques jours. Il lui est difficile de distinguer amour et amitié et ses partenaires ne pouvaient accepter ses particularités que pour une nuit de folie, rien de plus. L'amour, le vrai, la fait rêver, mais elle ignore tout de ce dernier et a fini par penser qu'il n'était guère plus qu'une fiction.

10 - Beatrice souffre de crises d'angoisse. Elle a appris à les gérer tant bien que mal, mais lorsque ses sens sont trop agressés, elle n'est pas toujours en mesure de se contrôler. Elle déteste faire preuve de "faiblesse", comme elle le décrit elle-même, devant autrui et recherche généralement la solitude dans ces moments, lorsque cela lui est possible. Elle ne s'autorise pas à être vulnérable.


Pseudo : Sail - Pays : France - Inventé/Pré-lien : Inventé - Où avez-vous connu le forum? : Par Bazzart - Commentaires : Votre fofo me fait rêver     
They live inside of us, and sometimes, they win”


Dernière édition par Beatrice Moore le Lun 16 Juil - 21:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 316

ft. : KJ Apa


MessageSujet: Re: Bea - Rise like a phoenix    Lun 16 Juil - 21:10

Bienvenue à toi!
Ce personnage promet trop, j'aime déjà!
Mikko irait bien faire un tour au salon de tatouage, mais il a pas d'argent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 270

ft. : Luke Mitchell


MessageSujet: Re: Bea - Rise like a phoenix    Lun 16 Juil - 21:12

Bienvenue!
J'ai hâte d'en lire plus Courage pour la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 184

ft. : James McAvoy


MessageSujet: Re: Bea - Rise like a phoenix    Lun 16 Juil - 21:42

Bienvenue!
Bon choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 669

ft. : Elizabeth Olsen


MessageSujet: Re: Bea - Rise like a phoenix    Lun 16 Juil - 23:26

HAN. Super choix de vava, je la vois peu souvent le perso promet aussi, alors bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 380

ft. : Alicia Vikander


MessageSujet: Re: Bea - Rise like a phoenix    Lun 16 Juil - 23:50

J'aime beaucoup le personnage moi aussi bienvenue et courage pour la validation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 214

ft. : Carolina Spin


MessageSujet: Re: Bea - Rise like a phoenix    Mar 17 Juil - 9:45

Welcome to Castle Rock. May you ends well...



Tu es désormais validé! Tu peux donc aller découvrir le forum, si ce n'est pas déjà fait. Pour aider voici quelques liens rapides à visiter; pour commencer, tu peux dès maintenant recenser le métier de ton personnage. Tu pourras ensuite aller poster une fiche de liens pour trouver des connaissances à ton personnage. Si tu as déjà des idées en tête, tu peux également créer des pré-liens. Pour te lancer dans le rp, n'hésite pas à utiliser la recherche de RP. Une autre petite astuce pour trouver des liens; nous t'invitons à créer un téléphone à ton personnage, afin de pouvoir utiliser la rubrique petites annonces du Castle Rock Call.

En cas de question, n'hésites pas à communiquer avec l'administration. Bonne chance!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 114

ft. : MAGGIE Q


MessageSujet: Re: Bea - Rise like a phoenix    Jeu 19 Juil - 14:21

J'adore ton personnage ! Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bea - Rise like a phoenix    

Revenir en haut Aller en bas
 

Bea - Rise like a phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» signature Phoenix
» Nouvelle armure phoenix
» Dg Phoenix
» Rock Phoenix.. what the heel ?
» Coyotes de Phoenix (alignement)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-