Castle Rock :: 
Castle Rock
 :: South side
Partagez | 
 

 Temptation ft. Kennedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 184

ft. : James McAvoy


MessageSujet: Temptation ft. Kennedy   Ven 27 Juil - 0:55

Temptation
Desmond & Kennedy

Rare était les fois que Desmond sortait de chez lui. Disons qu'il préférait passer la soirée tranquille chez lui pour faire des corrections des travaux de ses élèves ou encore passer du temps avec sa fille à la place. Cependant, Jade était partie toute la soirée chez une de ses copines d'école et dormait même chez elle. Le professeur avait accepté parce qu'il connaissait bien les parents de l'amie de sa fille, mais aussi parce qu'il savait que Jade serait vraiment heureuse. Le brun se montrait un peu trop protecteur voir même possessif avec elle puisqu'il ne l'a laissait pas beaucoup sortir. Des s'en rendait bien compte, mais c'était plus fort que lui. Elle était réellement tout pour lui et avait toujours peur de la perdre ou qu'il lui arrive quoi que ce soit d'une façon ou d'une autre. Surtout que le trentenaire était très bien placé pour savoir que les dangers que représentait ce monde de fous dans lequel on vivait ...

Cela aurait très bien pu être le soir parfait pour que le professeur retombe dans ses bonnes (ou mauvaises selon les personnes) vieilles habitudes. L'envie était bien présente tel un junkie en manque de came et qui essayait de faire une cure de désintox. Sauf que pour Desmond, c'était le genre d'envie qui n'allait jamais vraiment disparaître. De sentir la peau d'une femme contre la sienne, de la dominer, de la voir ainsi que de la faire souffrir, de lui faire couler le sang jusqu'à ce qu'elle devienne une coquille vide et sans âme. Tout cela lui procurait un sentiment de puissance, mais également du soulagement et de la paix. Pourquoi ne pas le faire alors? La raison était bien simple : Jade. En tant que père, le professeur ne pouvait plus vraiment continuer ses « activités » ou du moins, il devait les limiter très sévèrement. En même temps, cela en valait à peine. Pour sa fille, Desmond était toujours prêt à faire n'importe quoi et même de changer pour son bien.

Des collègues de travail l’avaient invité à passer la soirée dans un bar en leur compagnie. La plupart du temps, le brun refusait toujours l’invitation, mais cette fois-ci, il avait décidé de les suivre en sachant que sa fille n’était pas à la maison de toute manière. Et puis, cela ferait changement que de rester à la maison. Buvant quelques verres au bar avec ses collègues, ils parlaient ensemble du travail, mais également de tout et de rien dans leur vie personnelle en général. Des heures passaient et le prof repartit en voiture pour rentrer chez lui. Bien évidemment, il n’avait rien bu pendant les dernières heures pour être en mesure de conduire et de s’assurer qu’il n’aurait aucun problème sur la route. Même s’il avait toujours une petite quantité d’alcool dans le corps. Enfin, l’obscurité de la nuit avait envahi la ville tout comme le silence qu’il y avait à l’extérieur. Aucun bruit de la circulation d’automobile ou encore des discussions des passants à pied, il n’y avait rien. Le seul bruit qu’on pouvait entendre, c’était la pluie qui était assez battante. Embarquant dans sa voiture, Desmond roula dans les rues très tranquilles et désert de la ville.

Soudainement, le brun remarqua plus loin sur la route, une voiture qui était arrêtée sur le bord de la rue avec les clignotants.  Est-ce que quelqu’un était tombé en panne? En pleine nuit avec toute cette pluie, ce n’était pas vraiment l’idéal. S’approchant de cette voiture au capot levé, le trentenaire immobilisa son véhicule juste à côté. « Vous avez besoin d’aide? » Lançait-il après avoir baissé la vitre du côté passager tout en restant assis sur son siège. C’était une femme, mais Desmond ne l’avait pas reconnu jusqu’à ce qu’elle se tourne vers lui, c’était Kennedy. Est-ce que c’était un signe du destin? Bon sang, on faisait exprès de mettre cette femme aguicheuse au possible sur sa route ou quoi? Non mais … Il aurait peut-être mieux fait de ne jamais s’arrêter finalement. « Je peux peut-être regarder voir c’est quoi le problème ou bien appeler une dépanneuse si vous voulez. » Tant qu’à être là maintenant, aussi bien lui offrir de l’aide.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 42

ft. : Riley Keough


MessageSujet: Re: Temptation ft. Kennedy   Ven 27 Juil - 6:29

Temptation
Desmond & Kennedy

Elle aurait pu en pleurer, Kennedy, avec son portable déchargé, sa voiture en panne. Sa putain de voiture qui sortait du garage pourtant... Elle aurait pu en pleurer, oui, seule dans la nuit, à ne pas savoir quoi faire entre abandonner le véhicule là, tenter de rentrer à pieds sous la pluie battante si cela était possible, ou attendre.
Sauf que c'était pas le moment, ça le serait plus tard dans son lit, toute seule peut-être mais en sécurité, en attendant il fallait....
il fallait juste tenir.
Elle avait mis ses feux de détresse, bien qu'avec la pluie il était difficile de les voir malgré tout, ouvert le capot du véhicule et tentait de regarder.
La jeune femme possédait des notions en mécanique, assez pour se débrouiller quand cela concernait l'huile ou la batterie, assez pour reconnaître aussi quand le problème était grave et nécessitait l'aide d'un professionnel. Quand on était une femme seule, il fallait mettre toutes les chances de son côté pour se débrouiller ou au moins chercher le bon type d'aide. Bien sûr, Kennedy n'était jamais prise au sérieux, mais cela était un autre problème.

La jeune femme se releva soudain, manquant s'assommer dans le capot : un moteur, elle entendait un moteur ! Bientôt, un véhicule s'arrêta près d'elle. Frissonnante, la jeune femme s'approcha du bord de la route. La pluie avait fait couler les traits noirs autour de ses yeux, ses vêtements lui collaient au corps, rendus transparents par toute cette eau. Elle se pencha légèrement vers la vitre ouverte, frissonna en reconnaissant Desmond.
Il était prof, une profession que Kennedy avait appris à craindre, toujours marquée, toujours traumatisée. Il était prof mais il n'était pas son prof, ne pouvait donc rien lui faire.
La jeune femme sourit avec reconnaissance.

”Hey, c'est gentil à vous.... J'arrive pas à voir ce qui coince. Si vous pouviez appeler une dépanneuse ce serait sympa....mais j'sais pas si ils se déplaceront avec ce déluge.”

Au final, Kennedy se sentait bonne pour dormir dans la voiture avec ses vêtements trempés, la recette parfaite pour une pneumonie. La jeune femme frissonna, elle avait froid, elle avait faim, se sentait complètement misérable mais ne possédait pas vraiment les pouvoirs nécessaires pour améliorer la situation.

”Donnez moi votre veste si vous sortez voir, j'pourrai au moins vous la tenir au dessus de votre tête pour pas que vous soyez complètement trempé. Désolé, j'crois bien que je vous pourri un peu la soirée en fait.”

Elle se recula alors, juste le temps d'éternuer soudain, toujours aussi tremblante, frissonnante

”Désolé....j'sais pas pourquoi on a une pluie pareille et je suis pas loin d'avoir une crise de nerfs parce que je sais absolument pas quoi faire pour la passer et y survivre en fait, à cette foutue nuit”

Elle n'avait même pas de manteau, rien. Ce matin encore il faisait beau, elle n'avait pas prévu de quitter la clinique vétérinaire aussi tard, mais comme d'habitude il y avait eu des urgences. Et ce téléphone qui ne marchait plus.... Ce n'était pas comme si Kennedy possédaient beaucoup d'amis ou connaissaient assez de gens pour lui venir en aide dans ce genre de situation, mais quand même.
Elle était là, tremblante sous la pluie, voulait pas dormir dans sa voiture.

”Vous savez quoi? J'vais rentrer à pieds.... Au point où j'en suis, ça peut pas être pire.”


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 184

ft. : James McAvoy


MessageSujet: Re: Temptation ft. Kennedy   Ven 27 Juil - 22:33

Temptation
Desmond & Kennedy

Sa voiture était immobile, mais le moteur tournait toujours. Desmond avait décidé de s’arrêter en voyant cette voiture pour voir si la personne avait besoin d’aide. Même s’il était comme il est, cela n’empêchait pas le professeur d’aider son prochain. Le trentenaire avait été un peu surpris de voir qu’il connaissait un peu cette personne. Cette Kennedy était perturbante pour lui. C’était le genre de femme, qui aimait séduire les hommes. Bien évidemment, la plupart de ses mecs se laissaient tentés pour passer une agréable soirée avec elle vu comment elle était bien roulée, mais pas lui. Il ne s’était pas laissé tenter. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait même, au contraire même et ce n’était pas parce qu’il trouvait la jeune femme pas attirante. Non, c’était plutôt parce qu’il pourrait aller encore plus loin avec elle … Réaliser ses fantasmes, ses envies les plus noirs qu’il garde au plus profond de lui. Desmond ne pouvait pas faire ça surtout pas à Castle Rock. Avec sa fille, sa voisine policière qui était toujours sur son dos, le prof ne pouvait pas faire n’importe quoi d’irréfléchi même si c’était difficile comme un chien de ne pas toucher à cette fille.

Lui proposant son aide, Kennedy lui souriait gentiment en lui demandant si c'était possible d'appeler une dépanneuse. Sortant son portable de la poche de son jeans, Des composa le numéro de téléphone d'un remorqueur qu'il connaissait bien. Ça décrocha à l'autre bout de la ligne, mais le remorqueur précisa qu'il ne serait pas là avant une très bonne heure minimum voir deux. Bon, c'était la merde tout ça! Raccrochant son portable, le regard du professeur se tourna vers la jeune femme. « Ils ne peuvent pas être là avant une heure ou deux alors ... » Lançait-il avant d'ouvrir sa portière et en détachant sa ceinture de sécurité. « Je vais essayer de trouver c'est quoi le problème. Ça rend pas ma soirée pourrie, disons juste que ça me sort de ma routine. » Très rapidement, Desmond se rendait compte à quel point la pluie était froide. La jeune femme qui était toute trempée devait être glaciale au plus possible surtout qu'elle n'avait pas de veste ni rien de ça. Retirant sa veste et la donnant à Kennedy parce qu'elle avait proposé de le protéger de la pluie, le professeur était maintenant devant le capot de sa voiture pour regarder ce qui clochait. À première vue, tout semblait normal. La batterie fonctionnait et l'alternateur semblait fonctionnel. Il regardait vers la courroie pour voir si c'était ça le problème, mais non. « J'vois pas le problème. Faut que j'avoue que je suis pas un grand mécano non plus. » Lançait-il en riant légèrement alors que la jeune femme commençait à lui dire qu'elle avait marre de sa soirée et de cette nuit. En même temps, Des pouvait la comprendre totalement. Tomber en panne comme ça, c'était toujours hyper chiant. « Ça arrive à tout le monde d'avoir des soirées de merdes, ne vous en faites pas. Vous devriez y survivre. » Répliquait-il en affichant un léger sourire en coin. Oui, Kennedy allait survivre parce que le trentenaire en avait décidé ainsi ...

La brune redonna la veste à Desmond alors que sur un coup de tête, elle voulait partir à pied. Non, mais elle était folle? Mais bon, qu'est-ce qu'il en avait à foutre qu'elle prenne soif et qu'elle marche sous cette pluie en faites? Et pourtant ... « Quoi? Vous allez attraper une pneumonie avec cette pluie! J'imagine qu'en plus, vous habitez pas à côté d'ici pour rendre encore pire la situation qu'elle l'est déjà. Je vous amène si vous voulez avec plaisir. » Ouvrant la porte côté passager, c'était pour l'inviter à venir s'asseoir dans sa voiture. Pourquoi faisait-il ça? Le brun ne le savait même pas lui-même. « Et gardez-le. Ça va vous tenir au chaud un peu. » Terminait-il de dire en lui tendant de nouveau sa veste. Sinon la pauvre allait être malade et avoir une pneumonie, ce qui pouvait être très grave. Desmond en savait quelque chose lui qui avait des études en médecine dans le passé. Suite à tout cela, le professeur remonta dans sa voiture à pas de course par la porte conductrice pour partir d'ici en attendant que la demoiselle monte à bord.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 42

ft. : Riley Keough


MessageSujet: Re: Temptation ft. Kennedy   Sam 28 Juil - 7:13

Temptation
Desmond & Kennedy

Lorsque Desmond proposa de la raccompagner, le sourire de Kennedy devint lumineux, tout simplement. Ses yeux brillaient aussi, mais ça avec la pluie, c'était peut-être un début de fièvre... La jeune femme se précipita au sac, ayant cependant une pensée émue pour le siège qui allait sûrement se retrouver dans un sale état tellement elle était trempée mais bon....Même pour les banquettes autos, la vie n'était pas toujours facile.
Elle accepta avec gratitude la veste, l'enfila aussitôt, semblant se pelotonner dedans à la manière d'un petit animal. Les longues mèches humides de ses cheveux lui encadraient le visage d'une manière légèrement sauvage, mais dur de rester bien coiffé lorsque l'équivalant de l'océan atlantique ou presque vous tombait sur la gueule.

”Merci, vous me sauvez vraiment la vie, prof!” A Castle Rock, on se connaissait tous plus ou moins du regard, de réputation, il n'y avait donc rien d'étonnant à ce que Kennedy ait retenu le métier de son sauveur.
Il faisait chaud dans la voiture, la jeune femme en frissonna, tel un chat heureux s'apprêtant à ronronner. Elle tourna la tête un peu plus pour mieux regarder son héros de la soirée : sûr qu'il présentait bien, Desmond. Le genre sérieux, peut-être un peu trop, sûrement sage comme une image aussi. Il venait au pub de temps en temps, comme beaucoup en ville dont Kennedy. Une information comme une autre...

”j'vous offrirai une bière au Werewolf la prochaine fois, voir même plusieurs...”

Elle n'avait pas l'impression de monter en voiture avec un inconnu. Bien sûr, Kennedy ne connaissait rien de lui, juste son nom, son métier, le fait que comme tout le monde il buvait un coup parfois...mais cela s'arrêtait là.
La jeune femme lui donna son adresse, attacha sa ceinture et se perdit dans ses pensées. Sous le manteau non fermé, elle tira un peu sur sa blouse humide, songeant que le tissu avait de bonnes chances d'être foutu. C'était ça d'acheter des trucs fragiles... Dépitée, Kennedy étouffa un juron entre ses dents.
La pluie battante à la fenêtre empêchait une bonne vision de l'extérieure. Il y avait déjà eu des phénomènes plus inquiétants cependant à Castle Rock....

”Vous êtes la seule personne qui est passée par là ce soir, la seule....Merde je savais pas comment m'en sortir. J'suis Kennedy d'ailleurs, enfin vous devez déjà le savoir, un prof ça sait retenir les noms j'suppose. A la clinique je retiens ceux des animaux, jamais de leurs maîtres. Le chef me surveille dès fois que je rende le mauvais animal à son propriétaire.... Bon je plaisante évidemment, j'en rajoute. Pardon, le stress retombe du coup je parle trop. Vous pouvez m'assommer si vous préférer....”

Une plaisanterie pour la jeune femme, peut être pas pour Desmond. Silencieuse à nouveau, Kennedy se massa la gorge d'une main songeuse. Au fond, elle ne savait jamais vraiment comment se comporter avec les inconnus. Quand le regard des hommes se posaient sur elle avec envie, par automatisme elle réagissait, elle “aguichait' comme on pouvait dire. Parce que cela était une réponse logique dans son esprit marqué : ils attendaient quelque chose d'elle, elle devait donc le leur donner. Quant à ce que elle, Kennedy, désirait, la jeune femme n'avait jamais pensé à se poser la question.
Parfois, ça pouvait détruire comme cela, une agression.
Encore plus quand la communauté vous détruisait vous, votre réputation après. Que c'était votre faute, que vous le cherchiez.
Que vous le chercheriez toujours.
A nouveau, elle frissonna.

”En fait, si certains étaient passés, ils se seraient même pas arrêtés donc encore une fois, merci. Du coup vous êtes trempé vous aussi, si vous voulez je peux vous faire un café en arrivant, ou autre chose. Sinon vous risquez d'attraper la mort et...bah disons que ce serait un comble?”

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 184

ft. : James McAvoy


MessageSujet: Re: Temptation ft. Kennedy   Sam 28 Juil - 13:13

Temptation
Desmond & Kennedy

Si le prof avait décidé de la laisser repartir à pied comme ça sous la pluie, Kennedy en aurait sans doute reparlé aux personnes de Castle Rock. Qu’il ne l’aurait pas aidé ni quoi que ce soit et sa réputation de bon gars en aurait pris un coup. Desmond devait se comporter en bon citoyen le plus possible pour ne pas avoir des raisons de plus de mettre sa voisine flic sur son dos. Dès le moment qu’il s’était arrêté pour aider la jeune femme, il avait été trop tard et devait l’aider jusqu’au bout. Et puis d’une certaine façon, cela ne dérangeait pas vraiment le brun. La jeune femme attrapa la veste du trentenaire avant d’embarquer dans la voiture avec un large sourire ses lèvres. Bien évidemment, elle était bien heureuse de repartir en voiture pour chez elle-même si elle devait laisser sa voiture ici. Il était clair que Kennedy en avait marre de cette situation et qu’elle s’occuperait sans doute de tout cela une fois le soleil levé.

Embarquant également dans son véhicule, la brune le remercia de la raccompagner chez elle et lui promis même de lui payer au moins une bière un de ses jours au pub. Des ne faisait pas cela pour obtenir une certaine récompense, mais si la jeune femme insistait, pourquoi pas. Même s’il allait parfois au bar, ce n’était pas l’endroit qu’il fréquentait le plus. Kennedy devait se sentir redevable parce que le professeur l’aidait aujourd’hui, donc c’était sa façon de le remercier en retour de lui payer un verre lorsqu’ils se reverraient là-bas. « Y’a pas de quoi, c’est normal. » Allumant le chauffage au maximum pour que la belle ne meure pas de froid, il remarqua bien vite qu’elle avait mis la veste. Les sièges de sa voiture allaient peut-être être mouillé parce qu’ils étaient tous les deux trempés, mais cela ne dérangeait pas trop Desmond. Ce n’était pas le genre de matériau qui se brisait aussi facilement à cause de l’eau. Sa voiture était bien propre et bien rangé (comme sa maison d’ailleurs) à l’exception que sur la banquette arrière, il y avait des trucs qui appartenaient à Jade comme son ourson en peluche, un carnet de dessin et des crayons. Sa fille aimait toujours laisser ses affaires dans la voiture de son père pour se tenir occuper lors de la route. Alors que la brune regardait sa blouse, Sinclair avait également le regard tourné vers elle. En une fraction de seconde, le prof regardait Kennedy de la tête au pied comme pour admirer sa beauté et ses formes. Elle était jolie et correspondait plutôt à ses critères comme ses anciennes victimes. C’était bien ça le problème. Il devait retenir ses envies obscures et ses pulsions, mais cette femme lui faisait un drôle d’effet. Détournant son regard ailleurs que sur le corps trempé de la brune, Desmond commença à rouler (comme elle lui avait donné l’adresse) et à se concentrer davantage sur la route à cause de cette pluie, on n’y voyait pas grand-chose.

La jeune femme parlait peut-être un peu trop au goût de Des. En même temps, les femmes avaient plus tendances à parler pour rien dire que les hommes. Un sourire se dessina sur les lèvres du trentenaire lorsqu’elle mentionnait le fait qu’il pouvait l’assommer. Cela pourrait être une excellente option … Non! Enfin s’il faisait ça, Kennedy ne passerait pas le reste de la nuit et le professeur aurait des problèmes. Il devait éviter de la toucher, d’éviter tout contact physique avec elle pour le bien de la miss, mais aussi pour le sien. « Je me souvenais de votre nom. Souvent les profs oublient toujours les noms des élèves, mais avec le temps on s’habitue. Moi c’est Desmond. Comme j’ai pas d’animal, vous aviez peut-être oublié. J’ai seulement une fille. » Mais le brun n’avait aucune alliance ni rien. L’histoire officielle qu’il racontait à tout le monde à Castle Rock, c’était que la mère de Jade était morte dans un accident de voiture quand elle était encore bébé et qu’ils vivaient encore en Écosse. Bien évidemment, c’était un mensonge … Sa mère n’était qu’une prostituée qui avait abandonné son enfant sur le seuil de la porte du père c’est-à-dire le professeur. « Pourquoi personne se serait arrêté pour vous aider? » À cause de la réputation qu’elle avait? Desmond était au courant, mais à vrai dire, il s’en fichait un peu même si c’était peut-être à cause de cette réputation là que cette fille l’intéressait un peu trop. « J’dis jamais non à un café. Merci c’est gentil de votre part. » Toujours en train de continuer, le regard de Des était constamment rivé sur la route alors qu’il n’allait pas très vite pour éviter de faire un accident, avec toute cette pluie, c’était assez dangereux. Mais ils se rapprochaient tranquillement vers l’endroit où habitait la miss. « Ça faisait combien de temps que vous étiez dehors sous cette pluie? »


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 42

ft. : Riley Keough


MessageSujet: Re: Temptation ft. Kennedy   Lun 30 Juil - 11:34

Temptation
Desmond & Kennedy

”Mh, les petites villes, parfois les gens ont des mentalités étranges...ou alors il s'agit juste de Castle Rock, je ne sais pas.”

Elle haussa les épaules dans un geste à peine esquissé, les longues mèches lourdes et humides de ses cheveux battant alors un peu plus contre sa nuque, l'arrondi de l'épaule, descendant jusqu'à la poitrine aussi.

''Environ trois quart d'heures.... le temps que j'essaye de trouver moi-même ce qui n'allait pas, que je me questionne et que je cherche quoi faire....le temps avait déjà filé. Et puis vous êtes venu. “

La présence des jouets à l'arrière avait été remarqué par la jeune femme, elle ne questionna cependant pas Desmond à ce sujet. Contrairement aux apparences, Kennedy savait laisser une discrétion aux gens. Elle tourna la tête un peu, regarda le conducteur. Le genre grand, pas mal du tout et séduisant. Le genre sérieux aussi, et Kennedy apprécia cela. Naïve finalement, ou simplement épuisée, la jeune femme jugeait sur l'apparence et décrétait que Desmond avait celle d'un homme respectable.
Un homme qui ne l'attaquerait pas, de toutes manières il la reconduisait chez elle alors tout allait bien.
Elle désigna le portail de la maison pour que l'homme puisse se garer devant, inspira un coup et se précipita sous l'averse pour ouvrir la porte. De nouveau trempée, elle fit signe à Desmond de le suivre.
La maison était petite mais agréable. Tout était rangé, à part les quelques feuilles éparpillées sur la table basse du salon, chacune avec une esquisse différente de dessins.
Toutes étaient l'oeuvre de Kennedy, même si peu de gens la savaient capable de tenir à crayon et de créer des choses avec.
Certaines feuilles présentaient même des personnages dans des postures érotiques, sensuelles. Pas pornographiques, mais une ambiance s'en dégageait...
Kennedy ne pensait pas aux feuilles, pas à ses dessins. Ils faisaient parti de son univers, la jeune femme ne voyait même plus les feuilles volantes autour d'elle.

”Allez sur le canapé, j'arrive. Je vous apporte une serviette pour vous sécher et je fais le café.”

De fait, elle se précipita dans la salle de bain, délaissa ses propres vêtements trempés pour enfiler un jogging et rapporta une serviette éponge à l'homme dans son salon.
Pieds nus, la jeune femme retourna dans la cuisine mettre en route la cafetière. Pas une de ces machines à dosettes, mais une vrai cafetière. Le café serait près dans une dizaine de minutes....
Elle avait noué ses cheveux en chignon lâche afin qu'ils ne lui dégoulinent plus dans le dos. Se hissant sur la pointe des pieds, Kennedy sortit du placard un paquet de cookies, les disposa sur une assiette et les apporta au salon.

”En attendant le café... C'est pas le grand luxe mais je vous doit au moins ça quand même.”

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 184

ft. : James McAvoy


MessageSujet: Re: Temptation ft. Kennedy   Mer 1 Aoû - 0:01

Temptation
Desmond & Kennedy

La route ne fut pas tellement longue malgré la forte pluie et la basse vitesse que conduisait le professeur. Enfin, cela aurait été tout de même indéterminable pour la miss si elle avait fait le chemin à pied. Un moment de silence s’était installé dans la voiture, mais en même temps, Desmond était en pleine concentration sur la route, mais aussi à retenir ses vilaines pulsions. La jeune femme avait tout de même pris le soin de lui répondre que cela faisait environ trois quarts d’heures qu’elle était coincée sur cette fichue route. Tant que ça? « J’espère pour que les dégâts sont pas trop grave et que ça sera pas trop cher. » Même s’il commençait à ressentir une certaine aisance avec Kennedy, le brun se demandait toujours pourquoi il avait accepté d’aller chez elle pour boire un café. À quoi ça rimait? C’était quoi le but? Qui invitait des inconnus dans leur demeure? Pas Desmond en tout. C’était comme s’il laisserait les gens à entrer dans son intimité, dans sa vie s’il faisait cela. Arrivant devant une petite maison, la jeune femme lui indiqua que c'était la sienne. Garant sa voiture tout près de l'entrée, le trentenaire coupa le contact de sa voiture pour éteindre le moteur. La brune sortit du véhicule suivi du professeur. Une nouvelle fois, l'averse glacial tombait sur les deux adultes jusqu'à ce qu'ils entrent à l'intérieur. Du regard, Desmond observait les alentours pour remarquer chaque détail de la maison. La maison semblait peut-être petite, mais cela ne voulait pas dire qu'elle n'était pas belle ni accueillante. Kennedy invita le brun à s'asseoir sur le canapé pendant le temps qu'elle irait préparer le café ainsi que d'aller lui chercher une serviette. « D'accord, merci. » Lançait-il tout simplement en hochant légèrement la tête avant de s'installer sur le canapé.

Étant toujours trempé dans ses vêtements et sans sa veste, Desmond avait légèrement froid, mais cela devait être rien à côté de la jeune femme. Attendant que celle-ci revienne, son regard se porta sur ses feuilles sur la petite table. Il y avait plusieurs dessins, qui se voulaient un peu érotique, mais sans aller dans la vulgarité de la chose. Admirant ses dessins sans y toucher ne voulait rien abîmer, le professeur se replaça confortablement quand il entendait Kennedy revenir vers le salon. La brune n’avait pas encore le café, mais avait apporté des cookies dans une assiette qu’elle mit sur la table ainsi que la serviette. « C’est parfait, vraiment c’est gentil. Vous savez … vous me devez absolument rien. » Répliquait-il en se tassant légèrement comme pour lui dire de venir s’asseoir à ses côtés sur le canapé. Prenant la serviette qu’elle lui avait apportée, Desmond s’essuyait le visage, les cheveux et les bras en vitesse. Mais pour ses vêtements, c’était le point mort puisqu’il allait rester humide de toute façon. « C’est vous qui a fait ses dessins? Vous avez du talent. Qu’est-ce que vous cherchiez à exprimer au juste? » Pointant doucement les dessins au début de ses mots pour les désigner, son regard était pourtant rivé sur Kennedy. Sa dernière question sonnait peut-être comme un psy, mais il aimait toujours comprendre tout. Il y avait peut-être de la subtilité derrière ses dessins. « Vous devriez peut-être prendre un bain ou une douche chaude tout à l’heure pour vous réchauffer et être sûr de pas être malade à cause de cette pluie. » Même si elle avait changé de vêtement quand la jeune femme était partie tout à l’heure, elle avait passé beaucoup de temps sous cette pluie froide dans ses vêtements. D’ailleurs, Kennedy était toujours un peu trempé. Se penchant légèrement vers l’avant, Desmond s’étira pour aller se prendre un cookie avant d’être à nouveau dans sa position initiale.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 42

ft. : Riley Keough


MessageSujet: Re: Temptation ft. Kennedy   Mer 1 Aoû - 17:52

Temptation
Desmond & Kennedy

Ce ne fut qu'en prenant place aux côtés de Desmond que Kennedy s'aperçu qu'elle se conduisait comme si elle était une invitée en sa propre demeure.
Que Desmond était l'hôte.
Elle eut une légère moue, plus amusée qu'autre chose, se détendit, son dos contre le dossier confortable.
Le commentaire à propos du dessin lui arracha un petit sourire .

”Je dessine depuis un moment, plus jeune je prenais des cours. Parfois je me dis qu'un jour, je publierai mon propre roman graphique enfin bon....”

Elle haussa les épaules~, le regard un peu rêveur, un peu distant. Sa main vint chercher une moitié de cookie qu'elle se contenta de tenir, ne prenant pas une bouchée tout de suite. Un temps au ralenti...

”Ce ne sont que des esquisses, certaines sont plus intenses que d'autres quand je cherche à définir les relations entre les personnages, en amour comme en haine, c'est tout. Histoire de ne pas perdre la main avant de peut-être m'y mettre vraiment.”

Le commentaire sur la douche ou le bain lui arracha un autre sourire, Kennedy remarqua alors que l'autre homme dégoulinait de partout lui aussi. Elle vivait seule, n'avait aucun vêtement d'homme à lui présenter. Reposant le bout de gâteau sur l'assiette, la jeune femme rapporta son propre peignoir, blanc, neutre, de la salle de bain.

”Vous savez quoi? Mettez ça, donnez moi vos vêtements, je vais les faire sécher devant le poêle. Sinon c'est vous qui allez attraper la mort...”

Le dit poêle, un peu désuet, ronronnait dans un coin. Kennedy y avança une chaise pour au moins y étendre la chemise de l'autre.
Elle s'échappa ensuite, le temps de ramener la cafetière remplie ainsi que deux tasses. Encore une fois, tout fut posé sur la table basse sans pour autant abîmer les feuilles dans leur coin.

”Le bain, j'en rêve, j'ai une baignoire mais à chaque fois, après la journée de boulot, le temps de tout préparer et de faire couler l'eau...je préfère plutôt une douche rapide et dormir. Sauf que la douche est moins confortable quand même. J'dois avoir une pile énorme de livres sur ma table de chevet à lire dans la baignoire avec un verre de vin, mais plus le temps pour ça. “

D'ailleurs elle n'avait même plus de vin chez elle, pas plus que de nourriture décente dans le frigo. Faire les courses devenait une nécessité, en espérant que sa voiture soit réparable et réparée sinon....
Hum sinon Kennedy essayerait de se faire inviter à manger chez quelques amis tout en se rappelant que des amis, elle n'en avait pas beaucoup.
Elle ne voulait pas penser à ça, sa solitude étrange. C'était bien, être seule, pas de compte à rendre, rien, inutile de voir des désagréments dans l'absence d'autrui.

”Et vous, votre programme en rentrant chez vous? Vous coucher directement peut-être? Mince, attendez, j'espère que vous travaillez pas demain, vous allez être crevé...”

Elle aussi elle bossait demain d'ailleurs, non? Et de toutes évidences, elle arriverait en retard. Bah, son boss aurait cette surprise au matin, inutile de le prévenir. Il ne lui en voudrait pas.
Pas trop....

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Temptation ft. Kennedy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Temptation ft. Kennedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The third temptation [Aaron]
» ted kennedy on obama's camp!!!
» U.S. Senator Ted Kennedy dies at 77
» Lou Kennedy [Pouffy]
» Within Temptation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-